Élections municipales 2020 : à Ajaccio, Laurent Marcangeli entre en campagne

Laurent Marcangeli, maire sortant d’Ajaccio, a profité d’une réunion publique de bilan de mandature pour officialiser sa candidature aux élections municipales 2020, dimanche 15 décembre. / © Florence Antomarchi / FTVIASTELLA
Laurent Marcangeli, maire sortant d’Ajaccio, a profité d’une réunion publique de bilan de mandature pour officialiser sa candidature aux élections municipales 2020, dimanche 15 décembre. / © Florence Antomarchi / FTVIASTELLA

Laurent Marcangeli, maire sortant d’Ajaccio, a profité d’une réunion publique de bilan de mandature pour officialiser sa candidature aux élections municipales 2020, dimanche 15 décembre. Un événement lors duquel l’édile n’a pas hésité à régler des comptes.

Par A.A / France 3 Corse ViaStella

« Après la trêve des confiseurs, le combat va commencer ! », prévient Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio. L’édile a lancé, dimanche, sa campagne pour les élections municipales 2020. Nom de la démarche : « Fiers d’être Ajacciens, Fieri d’esse Aiaccini. »

 


Sur la scène de l’espace Diamant, devant un public venu en nombre, Laurent Marcangeli est entouré de ses principaux adjoints. Tous n’ont pas manqué, comme le veut l’exercice, de dresser un bilan de mandature à la gloire de la majorité municipale sortante.


Reportage :
Élections municipales 2020 : à Ajaccio, Laurent Marcangeli entre en campagne
Intervenants - Laurent Marcangeli, Maire d'Ajaccio ; Nicole Ottavy, Adjointe à l'urbanisme et au logement. Equipe - Florence Antomarchi ; Marc-Antoine Renucci ; Vanessa Alfonsi.


Ainsi, Stéphane Sbraggia, premier adjoint, met en avant « des réalisations qui préfigurent l’entrée de la ville dans sa modernité. » Stéphane Vannucci, adjoint aux sports, avance, lui : « Grâce à vous [Laurent Marcangeli] Ajaccio rayonne, Ajaccio prospère. Ajaccio est ambitieuse, Ajaccio est audacieuse. »

 
 
 

Défections


Cette réunion publique a également été l’occasion pour Laurent Marcangeli de régler des comptes. En quelques mois, la majorité municipale ajaccienne a fait face à plusieurs défections, dont celle de l’ancien délégué à la propreté urbaine et à la police municipale, François Filoni qui mène sa propre liste.
 
 


« Je ne veux pas de Donald Trump à la mairie d’Ajaccio ! Je ne veux pas de populisme ici », a notamment lâché le maire sortant sans nommer qui que ce soit.

En tout, six candidatures ont été officialisées dans la cité impériale.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus