En pleine période de rut, des voisins se plaignent de nuisances sonores causées par le meuglement d'un taureau

Dans les campagnes, le retour des beaux jours est souvent synonyme d'ébats pour les animaux. En Corse-du-Sud, un éleveur de bovins a eu la surprise de voir ses voisins se plaindre du bruit. Une attitude qui l'interroge autant qu'elle l'indigne. Les voisins en question ont souhaité réagir.

Le taurillon âgé de onze mois est en période de rut.
Le taurillon âgé de onze mois est en période de rut. © Collection Watier/Maxppp - Haute Corse

Il a d'abord cru à une blague quand le maire de la commune de Sant'Andréa-d'Orcino, en Corse-du-Sud, l'a appelé. Pourtant, au bout du fil, ce dernier ne vient pas lui conter un canular. Il souhaite simplement l'informer que des voisins se sont déplacés en mairie pour se plaindre de nuisances sonores causées ses bovins.

" Cela montre bien ce que deviennent les campagnes "

"C'est hallucinant, confie l'éleveur. J'ai des bovins et des porcs. En ce moment c'est la période des ruts, et en effet j'ai un taurillon qui appelle les femelles" résume-t-il. Rien d'anormal pour cet éleveur, qui s'inquiète tout de même que ce genre de signalements soient fait. Il poursuit : "Ça montre bien ce que deviennent les campagnes. Certains viennent ici pour profiter de la désertification et se reposer après une journée de travail en ville. Mais nous on est là pour travailler et vivre dans les campagnes. Les bruits des cloches des vaches ou des animaux c'est la campagne."

"Qui nous dit que demain ils n’appelleront pas la gendarmerie pour se plaindre ?"

Mais il l'assure, cette plainte adressée en mairie - qui n'est pas un dépôt de plainte au sens juridique du terme - ne va rien changer à ses habitudes, ni à celles de ses animaux. En revanche, il se questionne sur l'avenir, craignant que cela ne se multiplie. "Qui nous dit que demain ils n’appelleront pas la gendarmerie pour se plaindre ? Et pourquoi ça ne serait pas le contraire ?  Est-ce que finalement ce ne sont pas les nuisances causées les maisons voisines qui stressent mes animaux ?" .

Décidé à prendre les devants cette situation "hallucinante", l'agriculteur réfléchit à des mesures de prévention pour éviter de telles situations. "Avec le syndicat Via Campagnola on s'interroge aussi quant à la création d'une charte pour indiquer à tout nouvel arrivant dans une commune rurale ce à quoi ils peuvent être confrontés" conclut-il.

"Nous nous sommes installés avant qu'il installe son exploitation"

À la lecture de cet article, les voisins mis en cause ont souhaité s'exprimer. Ils ne se reconnaissent pas dans ce portrait dressé par l'agriculteur : "On passe pour les gens de la ville qui viennent vivre à la campagne, mais pour ma part j'ai toujours vécu à la campagne, explique la voisine. On est installé ici depuis 2010, nous sommes arrivés avant que monsieur n'installe son exploitation."

Si elle dit "comprendre le métier" de son voisin et ses impératifs, elle ne comprend pas en revanche pourquoi ce dernier a installé ses animaux si proche de son foyer. Elle décrit les nuisances sonores évoquées : "j'ai deux enfants en bas-âge et chaque matin nous sommes réveillés entre 5h et 6h du matin par le meuglement des bovins en rut. Je ne sais pas si vous connaissez ce bruit mais ma fille de deux ans est traumatisée par les vaches depuis".

Pour tenter d'amorcer le dialogue, la famille a donc décidé de s'en référer à la maire de la commune. Concernant la proposition d'une charte, les voisins se disent tout à fait favorable à son instauration.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature animaux agriculture économie