Les réactions se multiplient après les menaces de mort reçues par le maire d’Ajaccio

Publié le Mis à jour le

Ce mercredi 30 novembre, les réactions politiques et d’associations se multiplient quelques jours après que le maire d’Ajaccio, Stéphane Sbraggia, a reçu des menaces de mort dans un courrier anonyme.

Unanimement, les neuf maires de la communauté d’agglomération du pays ajaccien (Capa) apportent leur « total soutien » à Stéphane Sbraggia, président de l’institution et maire d’Ajaccio.



« Solidaires : nous condamnons fermement ces menaces lâches qui entravent le fonctionnement de notre démocratie. Nous souhaitons que tous les moyens soient mis en œuvre pour que les auteurs de cet acte en répondent devant la justice », écrivent-ils dans un communiqué ce mercredi 30 novembre.

« En finir avec ces pratiques délétères »



Même « condamnation ferme et soutien » pour la Ligue des droits de l’Homme, section Corse, qui écrit : « Il faut en finir avec ces pratiques délétères qui minent notre démocratie et mettre au ban de notre communauté les personnes qui considèrent les pressions sur des élus, les acteurs de la société civile, les citoyens comme un mode de régulation de notre société. »

Le 28 novembre dernier, le maire d’Ajaccio a reçu des menaces de mort envoyées dans une lettre anonyme dans le cadre du dossier Gloria Maris. Stéphane Sbraggia a immédiatement porté plainte et une enquête a été ouverte.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité