Territoriales - La liste commune entre La Corse insoumise et le Parti communiste dévoilée

© Lionel Luciani/ France 3 Corse ViaStella
© Lionel Luciani/ France 3 Corse ViaStella

La Corse insoumise et le Parti communiste font front commun pour les prochaines élections territoriales. C'était ce samedi matin le début de campagne pour la liste "L'avenir, la Corse en commun". Ses membres, cadres historiques et jeunes recrues, ont été présentés à Ajaccio. 

Par France 3 Corse ViaStella

Désunis pour les élections legislatives, la Corse insoumise et le parti communiste ont trouvé un terrain d'entente. Ils ont présenté les 63 noms de leur liste. Elle sera conduite par Jacques Casamarta, Josette Risterucci et Michel Stefani. Ils en ont profité pour revenir sur les grandes lignes de leur programme.

« Il y ades gens qui se battent au quotidien pour défendre en Corse des droits, on l’a bien vu sur l’histoire du code du travail ou encore sur l’accès aux soins. Et donc il nous a semblé tout à fait normal que ceux qui ont les mêmes objectifs se retrouvent sur une même liste pour contrer ce qu’il se passe actuellement », estime Josette Risterucci, deuxième candidate « L'avenir, la Corse en commun ».

Liste La Corse insoumise
Intervenants : Josette Risterucci 2e candidate, "L'avenir, la Corse en commun" ; Jacques Casamarta Tête de liste, "L'avenir, la Corse en commun" ; Marc-Antoine Leroy Militant Parti Communiste ; Pierre-Ange Muselli-Colonna Militant Parti Communiste. Reportage : LUCIANI Lionel; AGOSTINI Stéphane ; CECCALDI Caroline ; MORDIN Anastasia

«Il y a trois blocs »


Début de campagne difficile pour la liste « L'avenir, la Corse en commun ». L'alliance avait été décriée par la France Insoumise de Jean Luc Mélenchon. « La France insoumise va être obligée d’appeler à voter pour notre liste. Parce que comme je le disais il y a trois blocs.

Il y a un bloc nationaliste qui n’épouse pas la dimension sociale, il y a un bloc de droite avec Macron et puis il y a le bloc de la gauche sociale
», précise Jacques Casamarta, tête de liste « L'avenir, la Corse en commun ».

Du coté des militants du parti communiste, l'important est d'avoir réalisé l'union. « La liste s’est faite. Je pense que c’était important qu’elle se fasse avec les forces communistes et les forces insoumises dans le sens où on veut porter une parole qui est une parole anti-libérale et qui n’est pas assez entendue sur cette île », indique un militant du PCF.

Pour rappel : Aux élections législatives, La Corse insoumise avait recueilli 4,5% des voix. Le parti communiste, lui, 3,95%. En décembre, ensemble, ils comptent faire mieux.




A lire aussi

Sur le même sujet

"Les soldats de Napoléon : les traces cachées" - Extrait

Les + Lus