• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tourisme : Corsica Linea expérimente une ligne entre Ajaccio et Porto Torres en Sardaigne

La Corsica Linea expérimente le marché sarde. La compagnie a profité des ponts du mois de mai pour proposer une ligne directe entre Ajaccio et Porto Torres. Les traversées de 3 h 30 ont attiré près de 1 500 passagers en trois jours.

Par France 3 Corse ViaStella

8 h 30 sur le port d'Ajaccio. 400 Corses embarquent sur le Jean Nicoli direction Porto Torres en Sardaigne.

Une ligne expérimentale mise en place par la Corsica Linea à l'occasion des ponts du mois de mai. Pratique pour les passagers. « Ça fait 43 ans que je suis en Corse. Je n’ai jamais été en Sardaigne, à chaque fois, je disais la semaine prochaine, l’année prochaine », explique un passager. « On profite de l’opportunité d’un départ d’Ajaccio et d’un retour sur Ajaccio », continue un autre. « Ça évite la route un peu tortueuse jusqu’à Bonifacio », estime une femme.

Certains, en revanche, y voient une opportunité de créer d'autres liens, notamment économiques, entre les deux îles. « Les Sardes vendent en Corse. On voit passer des matériaux de construction. Dans l’autre sens, c’est un peu plus difficile, mais il y a un travail à faire. J’avais essayé il y a quelques années, on n’a pas réussi, mais on va essayer de recommencer », indique Alfred Fench, chef d'entreprise à Afa. « Aller plus souvent en Sardaigne, rejoindre plus souvent nos amis les Sardes et pourquoi ne pas développer un peu plus nos échanges », s’interroge une passagère.

« Il y a des ressources à exploiter dans les deux îles »


En trois jours, cette ligne a attiré 1 500 passagers. Prix d'appel : une trentaine d'euros. Un type d'offre que la compagnie voudrait voir se développer. « On espère renouveler l’expérience et également avoir plus d’échange avec la Sardaigne. Dans le but d’échanges à la fois culturels, mais aussi commerciaux parce que la Sardaigne représente un potentiel d'un million de personnes et nous, on a 350 000 personnes en Corse. Donc je pense qu’il y a des ressources à exploiter sur ces deux îles », précise Jean-François Delagarde, commandant de bord.




Actuellement, seuls les passagers sont concernés, mais le transport du fret via ces lignes est d'ores et déjà envisagé. Corsica Linea pense aussi à relier d'autres destinations plus lointaines comme l'archipel des Baléares.



Sur le même sujet

Xylella : les oléiculteurs corses estiment que des arbres seraient déjà touchés dans l’île

Les + Lus