Transport maritime : la ligne de La Méridionale Île-Rousse-Toulon suscite la crainte des marins de Corsica Linea

Lundi 12 février, des salariés de Corsica Linea ont fait part de leur inquiétude concernant l'ouverture par La Méridionale d'une ligne entre Toulon et L'Île-Rousse. Une liaison qui s'effectuera en dehors de la délégation de service public sur laquelle les deux compagnies sont partenaires. Certains marins craignent que La Méridionale transporte du fret. Des craintes "qui ne sont pas justifiées" selon la compagnie.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Partenaires pour la délégation de service public sur Marseille, Corsica Linea et La Méridionale vont-elles, sur le long terme, devenir concurrentes ? C'est la question que se posent aujourd'hui certains salariés de la compagnie aux bateaux rouges.

Le 6 avril prochain, La Méridionale prévoit en effet d'ouvrir une ligne entre Toulon et L'Île Rousse, hors contrat DSP. Cette future liaison maritime suscite l’inquiétude des marins de la Corsica Linea.

Officiellement, cette nouvelle rotation a été mise en place "pour satisfaire une forte demande des passagers".

Mais des salariés de la Corsica Linea craignent que La Méridionale transporte également du fret. Plusieurs d'entre eux se sont réunis lundi 12 février sur le port de commerce de Bastia. Selon eux, cela constituerait un "coup de canif" porté à la délégation de service public signée pour la période 2023-2029.

"Aujourd’hui, notre partenaire historique vient potentiellement créer une brèche dans la DSP ; pour nous, c’est hors de question, affirme Antoine Sisco, délégué du syndicat autonome des marins de la marine marchande (SAMMM) de Corsica Linea. Avant l'ouverture de cette ligne, nous voulons une position claire par écrit de La Méridionale qui s’engage à ne pas transporter de fret et à respecter les règles de la DSP."

Historiquement, les deux compagnies maritimes sont partenaires. Elles ont d’ailleurs remporté ensemble l'actuelle DSP en cours.

La Corsica Linea assure la DSP sur Marseille depuis Bastia, L'Île-Rousse et Propriano, la ligne Ajaccio- Marseille étant quant à elle desservie par les deux compagnies. De son côté, La Méridionale assure exclusivement le trajet Porto-Vecchio-Marseille.

Pour les marins STC de la Méridionale, l’ouverture d’une ligne entre L'Île-Rousse et Toulon ne "représenterait pas de danger" pour Corsica Linea.

"La DSP subventionne un marché qui est spécialement pour le fret et les convoyeurs, et pour certaines personnes qui doivent se rendre sur le continent pour raisons médicales, explique Marc-Aurèle Orsoni, délégué STC à La Méridionale. Aujourd’hui, les parts de marché qui sont visées par la compagnie sur cette ligne-là ne concernent que le transport de passager. Il y aura quelques métrages au niveau du fret mais c’est très peu."

 Le reportage de Solange Graziani et Hermine Costa : 

durée de la vidéo : 00h02mn23s
La future liaison maritime entre Toulon et L’Île-Rousse assurée par La Méridionale suscite l’inquiétude des marins de la Corsica Linea. ©S. Graziani - H. Costa - S. Regoli

Dans un communiqué, la direction de La Méridionale "tient à rappeler que cette ligne s’inscrit totalement dans le cadre des obligations de service public telles qu’elles sont définies". 

Du côté de Corsica Linea, le syndicat autonome des marins de la marine marchande a sollicité une entrevue avec Gilles Simeoni.

Le président du conseil exécutif devrait recevoir les représentants syndicaux la semaine prochaine. Une réunion à laquelle devrait également assister Flora Mattei, la présidente de l’Office des transports.