Une urbanisation trop dense à l’origine des inondations à Ajaccio ? 

Qualifiées de centennale par les services de Météo France, les intempéries qui ont frappé Ajaccio jeudi inquiètent. Pour de nombreuses personnes, les inondations qu’elles ont provoquées sont dues à une urbanisation frénétique de la cité impériale.

Jeudi 11 juin, le quartier des Salines d'Ajaccio a été inondé suite à de violents orages.
Jeudi 11 juin, le quartier des Salines d'Ajaccio a été inondé suite à de violents orages. © FTVIASTELLA

Au lendemain des inondations qui ont touché le quartier des Salines d’Ajaccio, les habitants sont encore sous le choc. La place centrale est déserte et couverte de boue. 


Un homme, balai à la main, essaie comme il le peut d’effacer les traces de la montée des eaux. « Ca fait mal au cœur. On se donne tant de mal pour préserver cette place pour que nos amis soient contents de venir … Là c’est triste », livre-t-il. 


En une demi-heure, l’équivalent d’un mois de pluie s’est déversé sur Ajaccio. Au plus fort de l’épisode orageux, les rues des Salines se sont transformées en torrent. Voitures, conteneurs, rien ne résiste à la force de l’eau. 

 


Construction de nouveaux bassins de rétention 


24 heures après la catastrophe, des questions se posent : pourquoi les évacuations des eaux pluviales n’ont pas fonctionné ? Comment éviter ce phénomène à l’avenir ? « Il est nécessaire de faire toute la lumière sur l’efficacité de ces dispositifs, car visiblement, il y a des choses qui n’ont pas fonctionné comme elles l’auraient dû. Ce quartier date des années 1960 avec des règles de sécurité qui n’étaient pas les mêmes. Nous devons avoir un débat de manière sereine et non polémique », soutient Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio. 


Dans un premier temps, de nouveaux bassins de rétention vont être construits sur l’Avenue Noël Franchini. Pour autant, le problème est loin d’être réglé. 


« L’artificialisation des sols est un facteur aggravant » 


Pour Sébastien Celeri, le mal est déjà fait. Selon le président du conseil régional de l'ordre des architectes de Corse, ces inondations sont la conséquence d’une expansion urbaine frénétique. « Cette notion d’artificialisation des sols est un facteur aggravant, d’autant plus dans un territoire comme celui de la Rocade et l’entrée Nord d’Ajaccio. Ici, on est sur un phénomène de confluence de cours d’eau jusqu’à ce territoire de plaine que sont les Salines. Donc tout ce que l’on fait en amont a des conséquences en aval », analyse-t-il. 


En visite aux Salines ce vendredi, le préfet ne s’est pas exprimé sur la question. Il a néanmoins annoncé un soutien financier en faveur des commerçants les plus touchés. 

 


Jeudi, 150 personnes ont été évacuées par les pompiers et 15 personnes ont été relogées. Toute la nuit, les secours ont réalisé des opérations de pompage pour tenter d’évacuer l’eau venue s’infiltrer dans les caves, les habitations, les commerces. Un arrêté reconnaissant l’état de catastrophe naturelle a été demandé vendredi matin. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter