Assises de la montagne à Quenza : bientôt des quotas de fréquentation sur certains sites du GR20 ?

Aux assises de la montagne, les professionnels du secteur ont évoqué l'idée d'instaurer des quotas de touristes sur certains sites sensibles du GR20. / © JEANNOT FILIPPI / Maxppp
Aux assises de la montagne, les professionnels du secteur ont évoqué l'idée d'instaurer des quotas de touristes sur certains sites sensibles du GR20. / © JEANNOT FILIPPI / Maxppp

La 4e édition des Assises de la montagne s'est tenue vendredi 7 et samedi 8 février à Quenza. Une étude menée par l'Office de l'environnement a permis de saisir des chiffres clés sur la fréquentation du GR20 et le profil des randonneurs. L'avenir du sentier était à l'odre du jour.
 

Par P.S.

Environ 30.000 personnes ont foulé l'an dernier le célèbre parcours du GR20. C'est ce que révèle une étude de fréquentation lancée par l'Office de l'environnement de la Corse, qui devra être affinée avec les chiffres des prochaines années.
 

30.000 randonneurs en 2019

Comment gérer un tel afflux de personnes tout en protégeant les sites de montagne comme les aiguilles de Bavella ou le lac de Melo, qui en pleine saison peut accueillir jusqu'à 1000 personnes par jour ?

"La première mesure que nous allons prendre c'est d'abord de savoir quel est le taux de fréquentation, explique François Sargentini, président de l'Office de l'environnement. Ensuite nous prendrons des mesures pour organiser des visites sur les sites. C'est quelque chose qui se fait aujourd'hui dans le monde entier, sur les plus grands parcs au niveau mondial, et la Corse aussi devra adopter cette méthode pour préserver son territoire et pouvoir le transmettre aux générations futures."
En saison estivale, le lac de Melo accueille jusqu'à 1000 visiteurs par jour. / © Joseph Sauli / Facebook
En saison estivale, le lac de Melo accueille jusqu'à 1000 visiteurs par jour. / © Joseph Sauli / Facebook

L'idée d'instaurer des quotas de visiteurs est plébiscitée par les professionnels du secteur.
 

Vers l'instauration de quotas ?

"On serait prêts à revoir notre activité à la baisse simplement parce qu'on sait que la préservation de nos sites est très importante, explique Sauveur Grisoni, président du syndicat des professionnels des activités de pleine nature. Si on n'arrive pas à préserver les sites on n'aura que des activités sur une échelle très réduite. Alors qu'il faut pérenniser tout ça."
Assises de la montagne à Quenza : bientôt des quotas de fréquentation sur certains sites du GR20 ?
Intervenants - Marie-Luce Castelli, chef du service de valorisation dynamique des territoires // François Sargentini, président de l'office de l'environnement // Sauveur Grisoni, président du syndicat des professionnels des activités de pleine nature Equipe - Thibault Quilichini / Morgan Plouchart

Autre enseignement de l'étude : les touristes qui randonnent sur le GR20 dépensent peu. Moins de 500 euros en moyenne lors de leur passage en Corse. Ils sont aussi moins de 10% à faire appel à un guide.
 

Sur le même sujet

Les + Lus