• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bonifacio : un collégien de 13 ans victime de harcèlement scolaire, une enquête administrative ouverte par le rectorat

Le collège de Bonifacio, où est scolarisé le jeune victime de harcèlement scolaire. / © F3 Via Stella
Le collège de Bonifacio, où est scolarisé le jeune victime de harcèlement scolaire. / © F3 Via Stella

Un élève de 13 ans est victime de harcèlement scolaire dans son collège, à Bonifacio. Injures, moqueries répétées, diffusion d’images… ses parents portent plainte.

Par MV

Au collège de Bonifacio, la rentrée est agitée. Dans ses murs, un élève de 13 ans subit le harcèlement scolaire depuis plusieurs années déjà. Arrivé avec sa famille en Corse en 2014, le collégien est la cible des railleries, d'injures et de moqueries répétées. Lundi 9 septembre, au cours du trajet de bus de fin de journée, un incident éclate en dehors du temps scolaire. 
 

Photographie en train d’uriner


Une élève du collège, présente dans le bus, diffuse une photographie de la victime en train d’uriner. Cette image a été prise à son insu en 2017, alors que le jeune garçon était scolarisé à l'école élémentaire de Pianottoli. C’en est trop pour le père de la victime, excédé, qui décide de réagir au soir même de l’incident en postant un message virulent sur Facebook à l’égard des auteurs des faits et de l’éducation nationale. Le billet sera partagé à plus de 3000 reprises.
 

La directrice du collège intervient, les parents portent plainte


Porté à la connaissance de la directrice du collège de Bonifacio très rapidement, elle reçoit dès le 10 septembre –soit au lendemain de l’incident dans le bus- la victime, les mis en cause désignés et leurs parents. Sur les conseils de celle-ci, les parents de la victime se présentent ensuite à la brigade de Bonifacio pour déposer plainte. Depuis, le père de la victime a supprimé son billet sur le réseau social "de façon à ne pas nuire à la procédure en cours." La jeune fille qui a montré la photo dans le bus a été sanctionnée.
 

Le rectorat ouvre une enquête administrative


Contactée, l'académie de Corse estime que les éléments récoltés pour le moment ne permettent pas d'attester d'un cas de harcèlement. Le rectorat nous indique qu'une enquête administrative est en cours afin de recueillir tous les éléments qui permettraient de caractériser une situation de harcèlement..

L'académie de Corse insiste sur le fait que le collège de Bonifacio est très engagé sur les questions de harcèlement. Toutes les classes ont suivi, au cours de l'année scolaire 2018/2019, une action de prévention. Des élèves sont formés pour devenir ambassadeurs contre le harcèlement.

Enfin, la rectrice nous indique que "si les faits rapportés étaient avérés, toutes les dispositions et sanctions nécessaires seraient prises par les autorités académiques, sans indulgence ni état d’âme.

Sur le même sujet

Entretien avec Anna-Livia Donati, Santa di u Niolu

Les + Lus