Corse-du-Sud : port du masque obligatoire et rassemblements plus encadrés dans la région d'Ajaccio

La préfecture de Corse-du-Sud met en place de nouvelles mesures face à la propagation de l'épidémie sur le territoire. Le port du masque est de nouveau obligatoire dans des zones à forte densité de population dans la région d'Ajaccio. D'autres mesures sont effectives à partir de ce 28 juillet.
Le port du masque est désormais obligatoire à Ajaccio, Porticcio et Baleone.
Le port du masque est désormais obligatoire à Ajaccio, Porticcio et Baleone. © MAXPPP

Après la Haute-Corse, c'est au tour de la Corse-du-Sud de prendre de nouvelles mesures face au Covid-19. C'est la région d'Ajaccio qui est ciblée. Alors que seulement 58 cas positifs avaient été détectés dans le pays ajaccien du 12 au 18 juillet, près de 300 cas ont été comptabilisés la semaine dernière. Le taux d'incidence dans le département est de 244 cas pour 100 000 habitants contre 189 à l'échelle nationale.

Dans un communiqué, la préfecture de Corse-du-Sud annonce que le port du masque devient obligatoire dès à présent à Ajaccio, Porticcio (Grosseto-Prugna) et Baleone (Sarrola-Carcopino). Les personnes qui pratiquent une activité sportive et les enfants de moins de 12 ans ne sont pas concernés.

Sur la plage et dans les espaces naturels, le port du masque n'est pas obligatoire.

Des rassemblements plus limités

Comme c'est le cas en Haute-Corse, il ne sera pas possible de se rassembler à plus de 10 personnes à partir de 21h sur les plages et dans l'espace public à Ajaccio et dans le secteur de Porticcio. 

L'organisation de fêtes qui réunissent plus de 50 personnes, comme des mariages, est davantage encadrée dans la communauté d’agglomération du Pays Ajaccien et à Porticcio (Grosseto-Prugna). Si les cérémonies ont lieu dans des établissements recevant du public (salles des fêtes, restaurants, etc.), il faudra déclarer l'événement 72h avant à la préfecture sur le site internet.

Toujours à Ajaccio et Porticcio, la vente d'alcool à emporter est désormais interdite, ainsi que sa consommation sur la voie publique.

Toutes ces mesures sont en place jusqu'au 18 août. La préfecture se réserve de les modifier en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société