Haute-Corse : de nouvelles mesures pour contrer la recrudescence de cas de Covid-19

La Préfecture de Haute-Corse annonce de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus dans le département. Les bars et restaurants fermeront leurs portes à minuit dès le 1er août.
ILLUSTRATION.
ILLUSTRATION. © Franck CASTEL / MAXPPP

Lors d'une conférence de presse, François Ravier, le Préfet de Haute-Corse, a annoncé que les bars et restaurants fermeront leurs portes à minuit dès le 1er août, à savoir ce dimanche. Ce sont tous les établissements recevant du public qui sont concernés. Seuleument les boîtes de nuit restent soumises au même régime qu'avant, pas de fermeture anticipée.

Dès demain, le mardi 27 juillet, il sera interdit de se rassembler à plus de 10 personnes sur les plages et dans l'espace public à partir de 21h.

François Ravier a annoncé de nouvelles mesure contre l'épidémie ce lundi 26 juillet.
François Ravier a annoncé de nouvelles mesure contre l'épidémie ce lundi 26 juillet. © Leo-Pol Platet / France Télévisions

Les organisations rassemblant plus de 50 personnes organisés en établissemnts publics seront également plus encadrées. Le "pass sanitaire" y est déjà exigé, mais il faudra désormais déclarer en préfecture l'événement et expliquer comment ledit pass sera respecté, pour un mariage ou anniversaire par exemple. Le nom d'un responsable du "pass sanitaire" sera demandé.

Autre mesure, le port du masque devient obligatoire dans des zones denses à Bastia, Corte, Calvi, Ile-Rousse, Calenzana et Saint-Florent. Les rues concernées seront listées en concertation avec les maires des villes dans la journée. Les concerts en intérieur des bars et restaurants sont interdits. Les serveurs et clients lorsqu’ils
se déplacent, doivent porter le masque.

Sur l'ensemble du département de la Haute-Corse, le port du masque de protection est obligatoire pour les marchés, brocantes et toutes ventes organisées sur la voie publique se traduisant par un regroupement de personnes, dans les files d’attente, pour tout autre évènement, spontané ou organisé sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public et rassemblant de manière simultanée plus de dix personnes ainsi qu'aux abords des lieux de culte une heure avant et une heure après qu’un office religieux y est organisé.

Dans quelles zones le port du masque devient-il obligatoire ? 

à Bastia  : place Saint-Nicolas, place du marché, quai des Martyrs, vieux port et le long de la promenade dite de « l’Aldilonda » ; rue Pierangeli, boulevard Paoli, rue Campincchi, place Vincenti, place Guasco, quartier de la citadelle, rue Vattalapesca.

à Corte : cours Paoli jusqu’à la place Paoli incluse et Haute-Ville.

à Calenzana : dans le centre bourg centre bourg et le périmètre délimité par le Cours Prince Pierre, la Place de l’église, la rue Napoléon et la rue Longue de la commune de Calenzana.

à Calvi : rue Clémenceau et Citadelle.

à l’Île-Rousse : rue Notre Dame, Rue Pascal Paoli, rue de Nuit, rue Napoléon, Place Pascal Paoli, marché couvert.

à Saint-Florent : zone du Marché du port.

Un taux d'incidence proche de 700

Le Préfet justifie ces mesures : "La situation sanitaire se dégrade de jour en jour partout en Corse et ne concerne plus seulement la Balagne. Toutes les microrégions du département sont aujourd'hui concernées. Cette croissance inquiétante nous oblige à prendre certaines mesures."

Ces annonces interviennent alors que les cas positifs sont en forte augmentation depuis plus de deux semaines. Le taux d'incidence en Haute-Corse est de 699 pour 100 000. Un chiffre bien supérieur à la moyenne nationale : 166 ce dimanche. Sur les sept derniers jours, il y a eu 1274 cas, soit un taux d’incidence de 699 pour 100 000. Il a doublé
en une semaine alors qu’il se situait déjà à un niveau élevé. Le taux de positivité reste très élevé à 7,4 %.

Dans le "grand Bastia", qui comprend Saint-Florent et une partie du Cap Corse, le taux d'incidence atteint même 845 cas pour 100 000 habitants.

Ces chiffres ont notamment explosé chez les populations jeunes avec 2 193 cas positifs pour 100 000 chez les 20-29 ans selon les données de Santé publique France (du 16/07 au 22/07).

La vaccination se poursuit sur tout le territoire a précisé François Ravier. 6 800 personnes ont reçu une première injection du 12 au 18 juillet, un chiffre cinq fois supérieur par rapport au début du mois de juillet. De nouvelles doses arrivent aujourd'hui en Corse. 

En Balagne et à Saint-Florent, des mesures avaient déjà été prises avec l'instauration du "pass sanitaire" dans 13 établissements à titre d'expérimentation, avant la mise en place nationale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société