Covid-19 : le pass sanitaire expérimenté dès ce vendredi soir dans 13 établissements en Balagne et à Saint-Florent

Le pass sanitaire sera appliqué dès ce vendredi soir dans 13 établissements situés en Balagne et à Saint-Florent à titre d'expérimentation, avant une généralisation sur tout le territoire français début août.
Le préfet de Haute-Corse, François Ravier, tenait une conférence de presse ce vendredi 23 juillet.
Le préfet de Haute-Corse, François Ravier, tenait une conférence de presse ce vendredi 23 juillet. © Axelle Bouschon / FTV

Pas de café, de plat du jour ni même d'apéro sans certificat de vaccination ou dépistage récent négatif au Covid : début août, le pass sanitaire sera élargi aux bars, cafés et restaurants. Un dispositif qui concernera toute la France, et testé dès ce vendredi 23 juillet dans 13 établissements situés en Balagne et à Saint -Florent à titre d'expérimentation.

Il s'agit : à Calvi, des établissement le bar de la Tour, l'Eden Port, le restaurant la Transat, la Punta et la Cigale ; à Île-Rousse, le restaurant la Siesta, le restaurant la villa Joséphine et son bar lounge, le restaurant l'Escale, le bar lounge Côté Sud; et à Saint-Florent, le glacier Casanova et A Cantina.

L'objectif, indique François Ravier, préfet de Haute-Corse, étant d'obtenir "des solutions très concrètes, très pragmatiques pour la mise en place de ce pass sanitaire."

Pour assurer la bonne mise en marche de cette expérimentation, la préfecture assure avoir travaillé sur "les principaux sujets qui vont se poser", en se concentrant notamment sur deux problématiques : quand faudra-t-il contrôler la présence du pass sanitaire ? Et que faire dans le cas où une tablée comporterait des personnes avec et sans pass sanitaire ?

Le préfet de Haute-Corse précise la mise en place du pass sanitaire en Balagne et à Saint-Florent

Pour la première question, "nous avons choisi l'option du contrôle quand une personne prend la commande", plutôt que lorsqu'elle arrive directement en terrasse ou à l'intérieur de l'établissement, "ce qui permet ne de pas avoir à surveiller en permanence les allées et venues." Une solution qui permettra également de s'assurer que le service ne soit pris que pour les personnes disposant d'un pass sanitaire, quitte à ne prendre les commandes que d'une partie de la tablée.

Un premier point est prévu dans l'après-midi entre les propriétaires des établissements et Florent Farge, sous préfet de Calvi. Des retours sont ensuite prévus tous les deux jours, puis en fin de semaine prochaine, afin d'évaluer "l'application concrète des mesures, faire un retour d'expérience, et essayer d'établir ensemble une doctrine d'application du pass sanitaire", précise le préfet de Haute-Corse.

"En Balagne, la jauge d'accueil des bars, restaurants et cafés a été réduite à 50%, et l'heure de fermeture a été avancée. L'idée, avec le pass sanitaire, c'est aussi d'élargir ces jauges", conclut François Ravier. 

Un nouveau dispositif sanitaire bientôt annoncé en Haute-Corse

Le préfet se refuse pour l'heure de donner plus de précisions à ce sujet.

Même chose pour les mesures qui pourraient être prises sur l'ensemble du département de Haute-Corse, dont le taux d'incidence sur les derniers jours dépasse largement le seuil d'alerte, de 200 cas pour 100.000 habitants (317,7 pour 100.000 habitants sur la semaine du 12 au 18 juillet). La dispositif est prêt, assure le préfet, mais il reste encore à "l'harmoniser avec les grandes lignes annoncées dans les prochaines heures au niveau national."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société