Covid19 en Corse : un nouveau décès en Ehpad au cours des dernières 24 heures

Le dernier bilan communiqué par l'ARS de Corse fait état de 44 personnes hospitalisées pour la Covid-19 sur l'île, dont 7 en réanimation et soins intensifs. 
ILLUSTRATION.
ILLUSTRATION. © Axelle BOUSCHON / FTV
Au 1er décembre, 44 personnes sont hospitalisées dans les deux hôpitaux publics de Corse.

18 de ces malades sont hospitalisés au centre hospitalier de Bastia, et 26 à Ajaccio. 7 personnes sont placées en réanimation ou soins continus (6 en Corse-du-Sud et 1 en Haute-Corse).
Au cours des dernières 24 h, on enregistre un nouveau décès en Ehpad du fait de la Covid-19.

133 décès depuis le début de la pandémie

Depuis le début de la pandémie, 112 décès ont été recensés en milieu hospitalier (76 en Corse-du-Sud et 36 en Haute-Corse). 48 de ces décès sont survenus depuis le 13 septembre.

Un nouveau décès est enregistré en Ehpad. Il s'agit du 22ème depuis le début mars, portant le bilan total de la pandémie de Covid-19 en Corse à 134 décès, tous secteurs confondus. Au cours des dernières 24 h, 14 personnes ont été dépistées à l'aide de tests RT-PCR positives au nouveau coronavirus (5 en Corse-du-Sud et 9 en Haute-Corse). Le taux de positivité - c'est-à-dire le pourcentage des patients positifs sur l'ensemble des personnes testées -sur les sept derniers jours glissants est de 3,2 %.

Enfin, sur les 28 Ehpad de Corse, 2 sont actuellement concernés par au moins un cas positif de Covid, indique l'Agence régionale de Santé. Aucun établissement médico-social - sur les 29 recensés sur l'île - n'est actuellement affecté par la maladie.

Le médecin traitant, "pilier de la prise en charge" Covid

Face au risque de contamination à la Covid-19, "votre médecin traitant est le pilier de votre prise en charge", assure l'ARS.

"Il est donc indispensable de (télé)consulter son médecin lorsque l’on a des symptômes et encore plus de le prévenir en cas de test positif. En effet, surtout chez les patients de plus de 65 ans et les malades chroniques, une dégradation de l’état de santé peut être brutale. Il ne faut donc pas sous-estimer les symptômes et en parler avec son médecin. Il vous suivra tout au long de la maladie et saura réagir en cas d’aggravation de votre état."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société