Élections municipales 2020 : les nationalistes se disputent l’investiture « Pè a Corsica » 

© Maia Graziani/FTVIASTELLA
© Maia Graziani/FTVIASTELLA

À quatre mois des élections municipales les nationalistes se disputent l'investiture « Pè a Corsica ». Dans les principales agglomérations l'axe PNC / Corsica Libera ne fait aucun doute, mais Femu a Corsica pourrait de son côté faire cavalier seul.

Par France 3 Corse ViaStella

« Une faute politique ». C’est par ces mots que le député Jean-Félix Acquaviva a qualifié, sur le plateau de France 3 Corse ViaStella, samedi 16 novembre, l'utilisation du logo « Pè a Corsica » sur l'affiche de deux listes candidates pour les prochaines élections municipales.

Problème, ces deux listes, à Bastia et Ajaccio, sont constituées des seuls PNC et Corsica Libera. Femu a Corsica, troisième composante de la coalition nationaliste, celle du président de l'exécutif Gilles Simeoni, devrait partir de son côté sur les deux communes.

 
Élections municipales 2020 : les nationalistes se disputent l’investiture « Pè a Corsica » 
Intervenants - Jean-Félix Acquaviva, Député de la 2nde circonscription de Haute-Corse, Groupe "Libertés et territoires" à l'Assemblée Nationale ; Jean-François Casalta, Candidat "Pè a Corsica" à la mairie d'Ajaccio, Le 7 novembre 2019. Equipe - Jean-André Marchiani ; Marc-Antoine Renucci ; Fabien Bernardini ; Frédérique Barbolosi.


Même si ce nouvel épisode semble creuser un peu plus le fossé au sein de la majorité territoriale, Jean-François Casalta, interrogé le 7 novembre dernier, n'y voyait en rien une atteinte à l'unité nationaliste. « Nous respectons fermement les engagements de Pè a Corsica. Ce sont des engagements pour 10 ans qui disaient : ‘Tous unis pour 10 ans’. Nous avons appelé nos partenaires à l’union, ils ne l’ont pas souhaitée, nous le respectons totalement. Nous, nous sommes dans cet engagement et nous utilisons les attributs de la démarche Pè a Corsica. C’est tout à fait normal », indiquait-il lors de la présentation de sa démarche. 
 

Pas de logo à Porto-Vecchio

À Porto-Vecchio, troisième ville de Corse, le logo « Pè a Corsica » n'a pour l'instant été brandi par aucune liste.

Pour autant, la situation semble similaire. Si l'axe PNC/Corsica Libera ne fait plus aucun doute, Femu a Corsica pourrait là aussi faire bande à part, en soutenant la démarche de Don Mathieu Santini.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus