• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ajaccio : un banc rouge pour sensibiliser aux violences faites aux femmes

© Stéphane Lapera/FTVIASTELLA
© Stéphane Lapera/FTVIASTELLA

L’installation a été inaugurée ce samedi matin au pied du lycée Laëtitia à Ajaccio. Symbolique, elle cherche à interpeller sur les violences faites aux femmes.

Par France 3 Corse ViaStella

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l'égard des femmes, un banc rouge a été inauguré ce samedi matin à Ajaccio devant le lycée Laetitia. « Le tout c’est de libérer la parole et de leur permettre de se sentir en sécurité et de leur permettre de parler.

Mais également dans leurs entourages qui peuvent parfois être témoins d’un certain nombre de choses et qui malheureusement ne parlent pas. Alors la parole se libère, il faut en profiter et puis il ne faut pas hésiter surtout à dénoncer en justice lorsque des actes de telle nature se produisent
», indique Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio.

500 plaintes par an


Les associations, Savannah et Femmes solidaires veulent ainsi interpeller le plus grand nombre sur une terrible réalité : chaque année, en Corse, 500 plaintes sont déposées par des femmes victimes de violence. « On voulait qu’il y ait quelque chose de symbolique qui soit aux yeux de tout le monde, qui puisse interpeller les mentalités, qui puisse faire questionner les gens sur cette violence.

La violence faite aux femmes qui est très réelle mais qui est taboue. J’ai été personnellement touchée dans ma chair parce que ma fille Savannah Torrenti est décédée le 1er mai 2016 sous les coups de son compagnon
», livre Mylène Jacquet, présidente de l’association Savannah.
On considère que 90% des agressions ne sont pas dénoncées. Un banc rouge identique sera peint ce samedi après-midi à Bastia, plage de l'Arinella.


A lire aussi

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus