Ajaccio : le préfet fait interrompre un chantier situé dans une zone inconstructible, à Capo

Publié le

C'est pas loin de la plage de Saint-Antoine, au nord des îles Sanguinaires, que se trouve la construction illégale. Le préfet a signé un arrêté interruptif des travaux.

La plage de Saint-Antoine, ou du petit Capo, est très fréquentée par les surfeurs. Beaucoup moins par les engins de chantier, malgré quelques habitations éparses, çà et là. 

Parcelle appartenant à la ville d'Ajaccio

Mais depuis quelques temps, un chantier avait débuté à proximité de la plage. Un chantier qui a attiré l'attention des services de l'Etat. Après vérification, il apparaît que la construction en cours se trouve sur une parcelle appartenant à la ville d'Ajaccio. 

Selon le communiqué de presse du préfet de Corse, cette parcelle se trouve dans "une zone classée NL du PLU de la ville, et "espace proche du rivage" du PADDUC". 

Les services de la préfecture ont prévenu Laurent Marcangeli, le maire d'Ajaccio, et un arrêté interruptif de travaux a été signé par Pascal Lelarge. 

Un procès-verbal a également été transmis au procureur de la République d'Ajaccio. 

Il reste désormais à déterminer comment, et dans quelles conditions, le chantier a pu être lancé sur une zone inconstructible.