Ajaccio : un ramassage des encombrants gratuit pour mettre fin aux décharges sauvages

Se débarrasser de ses encombrants, une opération souvent fastidieuse pour les citoyens. À Ajaccio, depuis le début de l'année, des agents sillonnent les routes et ramassent ces objets. Une opération gratuite pour les habitants. Derrière cette action, un objectif : mettre fin aux dépôts sauvages.

Par France 3 Corse ViaStella

Juste la place de ranger une dernière planche de bois. Le camion est rempli à ras bord. Une journée ordinaire pour ces agents de la communauté d'agglomération du pays ajaccien (Capa). « On a déjà vidé un camion à 6h30, et ça, c'est le deuxième. Et on pas fini, on a encore des interventions sur les Cannes. Tous les jours, c'est comme ça », précise Xavier Lizzeri, agent du service encombrants.

Depuis la mise en place du ramassage gratuit des encombrants, les volumes de déchets explosent. En 2015, 1 000 tonnes sont récupérées au bord des routes. Un chiffre multiplié par trois en 2018.




« La Corse, il faut en prendre soin »


Dans une déchetterie de la région ajaccienne, 9 800 tonnes d'encombrants sont valorisées chaque année. Et 70% des objets sont recyclés. Un geste pour la planète, de plus en plus fréquent pour les particuliers. « Je viens une fois tous les deux mois. Il y a toujours quelques jours à jeter malheureusement. Je pense que c'est plus important que de jeter dans la nature. La Corse, c'est notre outil de travail donc autant en prendre soin », explique un habitant. 

Pourtant, à quelques mètres de là, c’est une scène de désolation pour Francois Filoni,Vice-président de la Capa. Ce matin-là, pas d'encombrants laissés à l'abandon, mais un dépôt sauvage d'ordures ménagères. « On se trouve à 50 mètres de la déchetterie. Vous avez des bacs de tri et les gens pourtant n’ont toujours pas compris. Ils pensent que c’est une décharge. Ils ont tout faux. Ils n’hésitent même pas à laisser leur nom. Ce monsieur va faire comme la trentaine de personnes avant lui cette semaine qui ont eu un PV » ; explique-t-il en pointant du doigt un carton.

Entre 135 et 1 500 € d'amende. Une attaque au porte-monnaie censée empêcher ces incivilités.


Sur le même sujet

Eccu'numia – Sports et loisirs, des marchés pleins de promesses

Les + Lus