Couvre-feu : voici l'attestation dérogatoire à télécharger pour se déplacer entre 18h et 6h

À partir du samedi 16 janvier le couvre-feu mis en place pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 est avancé pour toute la Métropole Pour tout déplacement entre 18h et 6h, il faudra se munir d'une attestation de déplacement dérogatoire. Les contrevenants encourent une amende de 135 euros.

Trois types d'attestations de déplacement existent.
Trois types d'attestations de déplacement existent. © Axelle Bouschon / FTV

L'annonce est tombée jeudi 14 janvier : le couvre-feu dès 18h, déjà en vigueur dans 25 départements, est étendu à l'ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier. Un dispositif visant à faire reculer l'épidémie de Covid-19 en France et à soulager le système de santé sous pression depuis de longs mois.

Il restera en place pour deux semaines au minimum, a précisé le Premier ministre Jean Castex. À la suite de quoi un nouveau point de situation sera tenu.

Pour tout déplacement entre 18h et 6h du matin, une attestation "de déplacement dérogatoire durant les horaires du couvre-feu" est de fait dès samedi nécessaire.

Les raisons valables sont les suivantes : un motif professionnel, un motif familial impérieux, une mission d'intérêt général, ou une raison médicale. Les personnes en situation de handicap et leur accompagnant peuvent également se déplacer, les sorties pour assurer les besoins des animaux de compagnie sont possibles, de même que la présentation à une convocation judiciaire ou administrative. Les déplacements pour des trajets de longues distances en train, avion ou bus sont autorisés mais doivent être justifiés.

Justificatifs de déplacement dérogatoire, professionnel ou scolaire

Il existe trois types d’attestations, similaires à celles déjà mises en place pour le précédent couvre-feu à 20h : l’attestation de déplacement dérogatoire, le justificatif de déplacement professionnel à faire valider par son employeur ainsi que le justificatif de déplacement scolaire pour amener ses enfants à l’école ou dans un lieu d’accueil de l’enfant.

Vous pouvez les télécharger ici : 

Télécharger l'attestation de déplacement dérogatoire

Télécharger le justificatif de déplacement professionnel

Télécharger le justificatif de déplacement scolaire

Celles-ci devront être présentées sur demande des forces de l'ordre. Des documents professionnels, une attestation employeur ou encore une carte professionnelle pourront dans certains cas être présentés en lieu et place de ces attestations.

En cas de sortie non-autorisée ou non-justifiée, les contrevenants pourront s'exposer à une amende de 135 euros, pouvant grimper jusqu'à 375 euros en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l'avis de contravention.

Plusieurs pays européens reconfinés

Les Français échappent pour l'heure à un nouveau confinement. Mais Jean Castex a pour autant avertit : “Si nous constatons dans les 15 prochains jours une dégradation forte, nous déciderons sans délai un nouveau confinement”.

Plusieurs pays européens ont dernièrement fait le choix d'un (re)confinement partiel ou généralisé. Avec une flambée des cas et de décès liés à la Covid-19 (1.564 morts le 13 janvier, un triste record depuis le début de la pandémie), résultant notamment d'un variant du coronavirus supposé plus contagieux circulant parmi la population, le Royaume-Uni s'est reconfiné début janvier et jusqu'à la fin février.

En Allemagne, un confinement strict est instauré depuis le 15 décembre. Les écoles, magasins non-alimentaires, bars, restaurants, équipements sportifs, culturels et de loisirs sont fermés, et les citoyens allemands ont été invités par la chancelière allemande Angela Merkel "à limiter les contacts au strict minimum". Des mesures de restrictions qui devraient se prolonger jusqu'au 31 janvier. 

Depuis le 15 janvier, les Portugais sont également soumis à un confinement généralisé, le deuxième depuis le début de la pandémie. Les écoles, tribunaux, ou encore lieux de cultes restent ouverts, ce qui n'est pas le cas des restaurants et cafés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société confinement