Covid19 : l'ARS favorable à un test obligatoire pour rentrer fêter Noël en Corse

L'Agence Régionale de la Santé a soumis quatre scénarios pour les vacances de fin d'année. Le moment où beaucoup d'insulaires du continent reviennent en Corse. Pour éviter une troisième vague, les mesures pourraient être plus contraignantes que prévu. 
Eviter que de nombreux voyageurs porteurs du Covid19 débarquent en Corse pour Noël. C'est l'enjeu majeur des prochaines semaines.
Eviter que de nombreux voyageurs porteurs du Covid19 débarquent en Corse pour Noël. C'est l'enjeu majeur des prochaines semaines. © Pascale PAUMIER / FTV
La promesse d'un vaccin prochain, et les chiffres des contaminations en Corse en recul depuis quelques jours... Il n'en fallait pas beaucoup plus pour que, sur l'île, on se prenne à rêver d'un réveillon de Noël presque comme les autres. 
Des affiches telles que celle-ci balisaient les promenades des touristes, cet été.
Des affiches telles que celle-ci balisaient les promenades des touristes, cet été. © Ophélie Perroux / France 3 Corse
Autant revoir ses espoirs à la baisse. Si la Corse se situe très en deçà des niveaux nationaux en matière de contamination, (Taux de positivité de 3,5 % en Corse contre 10,7 % sur l'ensemble du pays le 7 décembre), la menace reste bien présente.

Des contrôles plus sévères que prévu

Les voyageurs venus du continent, où le virus circule encore très vivement, pourraient l'amener avec eux. Et déclencher une troisième vague. 

Alors les autorités insulaires plaident pour des mesures plus contraignantes à l'occasion des vacances de fin d'année, du 18 décembre au 3 janvier. 
Les tests, au coeur de la lutte contre la pandémie, encore et toujours.
Les tests, au coeur de la lutte contre la pandémie, encore et toujours. © Kaël Serreri / Francetv
Le 7 décembre, l'ARS présentait les quatre scénarios qu'elle avait proposés à Paris :C'est pour cette dernière mesure que milite l'Agence Régionale de Santé. C'est désormais au gouvernement de faire son choix. Il devrait le faire connaître dans la semaine.

Les professionnels de Santé de l'île se félicitent que Paris ait, pour une fois, consulté au niveau local avant de prendre sa décision. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société noël événements sorties et loisirs