Crise des déchets : la CAPA propose d'aider ses territoires voisins

La mise en balles de déchets au quai de Saint-Antoine / © Jean-André Marchiani / France 3 Corse ViaStella
La mise en balles de déchets au quai de Saint-Antoine / © Jean-André Marchiani / France 3 Corse ViaStella

Un geste "de solidarité entre communes" : le président de la Communauté d'agglomération du pays ajaccien (CAPA) a proposé ce vendredi que le site de Saint-Antoine prenne également en charge la mise en balles des ordures ménagères des intercommunalités voisines.

Par A.B / France 3 Corse ViaStella

Les presses à balles du site Saint-Antoine pourraient bientôt accueillir les déchets des intercommunalités du Celavu Prunelli, du Spelunca Liamone et une partie de la Pieve d'Ornano, en plus de ceux de la région ajaccienne.

C'est en tout cas la volonté affichée par la communauté d'agglomération du pays ajaccien (Capa), ce vendredi matin. Une solution d'urgence, qui fait suite au blocage du site d'enfouissement et de stockage des déchets de Viggianello depuis le début du mois de novembre.

Si l'accès a été réouvert, depuis mercredi 20 novembre, pour les camions du Sartenais-Valinco ; les autres restent pour l'heure empêchés d'entrer.
 

Et dans les communes concernées, les risques d'insalubrité - du fait d'un possible entassement des ordures dans les rues - sont grandissants. 

"Heureusement que ce matériel est disponible et entretenu par les services, estime Etienne Ferrandi, maire d'Alata. Parce qu'il va nous permettre de gérer l'urgence."
 

Solidarité


Cette action "de solidarité entre communes" ne prendra cependant pas en compte la question du stockage des déchets une fois mis en balles : charge à chaque intercommunalité, ensuite, de les récupérer sous 48h et de trouver les terrains où les conserver.

"D'autres territoires pourront être accueillis dans une limite de 150 tonnes par jour, parce que ces presses sont anciennes et qu'on ne peut pas les solliciter au maximum de leur capacité nominale de fonctionnement, explique Michèle Orlandi, directrice générale adjointe pôle technique Capa. On sait qu'il y a du résiduel à rattraper, et on fera un effort collectif avec le Syvadec pour une mise en balles plus importante dans les deux prochaines semaines."

Prochaine étape pour la Capa : obtenir l'aval du Syvadec pour pouvoir mettre cette proposition en place. 

 
Crise des déchets : la CAPA propose d'aider ses territoires voisins
Intervenants : Etienne Ferrandi, maire d'Alata - Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio, président la Communauté d'agglomération du pays ajaccien - Michèle Orlandi, directrice générale adjointe pôle technique CAPA. Equipe : WORMSER Camille - RENUCCI Marc-Antoine - MORERE-CESARI Rosanne

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus