Gourault à la manoeuvre, Femu a Corsica se dit “pas dupe”

05/01/18 - Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur (C) avec le président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni (D) et le président du Conseil exécutif Gilles Simeoni (G) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
05/01/18 - Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur (C) avec le président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni (D) et le président du Conseil exécutif Gilles Simeoni (G) / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Le groupe Femu a Corsica a réagi dans un communiqué aux différentes déclarations de Jacqueline Gourault, qu'il accuse de manœuvrer au nom du gouvernement pour "désamorcer une situation en passe d’être irrémédiablement bloquée".

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Le groupe nationaliste à la Collectivité de corse rappelle que "si Madame Gourault a su démontrer un sens aigu de la communication" lors de sa visite dans l'île, "la position du gouvernement de M. Philippe n’en est pas moins restée ferme et intangible (...) sur ce qu’il qualifie de « lignes rouges »."

Femu a Corsica reproche à la "Madame Corse" du gouvernement de vouloir "dépolitisé" les différents dossiers portés par les nationalistes, "en leur ôtant toute portée stratégique émancipatrice".

Pour la majorité nationaliste, le gouvernement cherche ainsi à "éviter que le « dossier corse » ne se transforme en problème de politique intérieure française."

"A cette manoeuvre, nous répondons que nous ne sommes pas dupes et surtout, que nous n’entendons pas brader 50 années de combats politiques."

Femu a Corsica appelle le gouvernement à un dialogue "dont l’issue ne peut être que l’autonomie, de plein exercice et de plein droit, dans les meilleurs délais."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Stéphane Rosse SCB

Près de chez vous

Les + Lus