Grand Ajaccio : les gens du voyage ont quitté le terrain de Sarrola-Carcopino

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alain Stromboni et Audrey Altimare

Ce lundi matin, la communauté gens du voyage de Caldaniccia a dû quitter le camp qu'elle occupait sur la commune de Sarrola-Carcopino. Après avoir installé temporairement leurs caravanes sur un terrain privé dans l'après-midi, plusieurs membres de la communauté devaient rejoindre ce soir un autre lieu en périphérie d'Ajaccio.

Ce lundi 21 novembre, au matin, un important dispositif de gendarmerie a été déployé à Sarrola-Carcopino, autour du terrain occupé par la communauté des gens du voyage de Caldaniccia. 

Sur place, plusieurs véhicules des forces de l'ordre se sont postés aux abords du terrain dès 9 heures intimant l'ordre à la communauté des gens du voyage de quitter les lieux avant 10 heures. Un ordre qui a été refusé par ces derniers qui ont d'abord essayé de négocier avec les autorités afin de trouver un autre terrain d'accueil.

Initialement, l'opération menée par les forces de l'ordre ce lundi matin était prévue le 14 novembre dernier après que l'entrepreneur Patrick Rocca, propriétaire du terrain, a souhaité le récupérer. Cependant, elle avait été repoussée pour laisser place à une réunion entre la communauté des gens du voyage et le président de la Communauté d'agglomération du pays ajaccien (Capa), Stéphane Sbraggia. Au sortir de celle-ci, le maire d'Ajaccio avait notamment estimé que la gestion de cette communauté ne relevait pas de la compétence de la Capa.

Le lendemain, mardi 15 novembre, des pierres avaient été placées à l'entrée du terrain par le propriétaire. Pour les occupants, c'était le signe que leur expulsion était imminente.

Solution temporaire

Ce lundi matin, si des camions-grues appartenant à une entreprise locale ont également été déployés sur site, ils ne sont en revanche pas intervenus.

À 13 heures, toutes les familles avaient finalement accepté de quitter le camp. À une condition : celle d'être accueillies sur un autre terrain. En effet, les gens du voyage ne souhaitaient pas "abandonner leurs caravanes n'importe où".

"Où allons-nous les mettre ? s'interrogeait un membre de la communauté. On ne va pas se mettre sur la route, c'est encore plus dangereux avec les enfants et les bébés. On veut trouver une solution pacifique."

Sans solution proposée par les différentes autorités, les gens du voyage décident alors de s'installer temporairement, sans autorisation, sur un terrain privé situé à Vignetta, sur la commune d'Ajaccio. Cependant, ils ne peuvent y rester.

Ce lundi en début de soirée, aucune proposition n'avait été faite par la mairie d'Ajaccio et la Capa. Une partie de la communauté des gens du voyage avait l'intention de se déplacer sur un terrain communal situé près du rond-point de l'ancienne route de Sartène.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité