Cet article date de plus de 3 ans

Hommage à Danielle Casanova, résistante corse morte en déportation

Cette femme résistante est morte au camp de la mort d'Auschwitz Birkenau (Pologne), le 9 mai 1943. Une commémoration a eu lieu dans le village où elle repose, à Piana, en Corse-du-Sud.
C'est le 74e anniversaire de la mort de Danielle Casanova, résistante communiste corse. Née le 9 janvier 1909 à Ajaccio, Vincentella Perini, son nom de jeune fille, part à Paris en 1927 et s'engage rapidement au Parti communiste.


Elle entre dans la clandestinité en 1939. Elle est arrêtée par la milice française en 1942 et déportée à Auschwitz.

Pour l'occasion, des représentants politiques se sont joints à la cérémonie, comme Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif de Corse ou Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société