"Les mémoires d'Ajaccio", un spectacle immersif en son, images et lumières inédit dans la Citadelle

L'association Avenamenti Aiaccini invite, cet été, insulaires et touristes à (re)découvrir l'épopée napoléonienne au travers d'un spectacle multimédia projeté au coeur de la Citadelle d'Ajaccio. Un événement inédit au sein du monument, à l'occasion du bicentenaire de la mort de l'Empereur.

La première édition des "Mémoires d'Ajaccio" prendra place du 22 juin au 30 septembre prochain.
La première édition des "Mémoires d'Ajaccio" prendra place du 22 juin au 30 septembre prochain. © Axelle Bouschon / FTV

La préparation et la mise en place du spectacle, entamées il y a deux ans, n'auront pas été de tout repos. Crise sanitaire oblige, il aura fallu se montrer flexible, aussi bien sur les conditions d'accueil du public que sur le déroulé et le nombre de participants. 

C'est donc avec fierté, et un certain soulagement, aussi, que les organisateurs des "Mémoires d'Ajaccio" ont présenté, lors d'une conférence de presse, leur travail, ce jeudi 3 juin. Un projet né sur une idée originale d'Alain Castelli, Jean-Luc Tucci et Richard di Meglio, et consacré, bicentaire de sa mort oblige, au premier Empereur français.

L'événement prendra la forme d'un spectacle nocturne immersif en son et lumière de 40 minutes, projeté au sein de la Citadelle Miollis d'Ajaccio. Une grande première depuis l'acquisition du monument par la municipalité. Simone Guerini, adjointe déléguée à la culture et au patrimoine, ne cache pas son enthousiasme : "C'est pour moi un réel plaisir, et ce n'est pas un vain mot. C'est un projet magnifique, unique, qui se voudra évolutif pour les prochaines années, et qui je l'espère saura trouver un écho dans toute la Corse, et au-delà."

Visuel des "Mémoires d'Ajaccio" 2021.
Visuel des "Mémoires d'Ajaccio" 2021. © DR

Le projet est déjà annoncé pour les trois prochaines saisons estivales, avec des spectacles aux contenus et aux scénarios évolutifs d'une année sur l'autre. 

Trois voyages pour retracer "l'épopée" de Napoléon

2021 marquant le bicentenaire de la mort de Napoléon, c'est à la vie de l'Empereur que cette édition inaugurale est dédiée. Des "Mémoires de Napoléon" qui viendront chanter "son épopée" et son parcours, au travers de trois grands voyages de sa vie, détaille Damien Fontaine, directeur artistique de l'événement.

Le premier, en 1793, lorsque Napoléon, "chassé de Corse, se souvient de son enfance, son adolescence, de ce qui l'a façonné, et de la destinée qu'il s'imaginait sur l'île et qui paraît désormais s'envoler".

Un second voyage, ensuite, à l'été 1799, quand l'homme, devenu capitaine puis général, revient sur sa terre d'enfance, à la suite d'une expédition en Egypte. "L'occasion pour lui de raconter ce qu'il est devenu, ce qu'il s'est passé depuis sa fuite, six ans plus tôt".

La dernière étape, enfin, est aussi le voyage le plus long et le plus mouvementé, et le dernier pour l'Empereur. Celui qui l'emmène depuis l'Angleterre vers Sainte-Hélène, où il est exilé. Un passage durant lequel il se rémémore ses expéditions, et tout ce qui l'a entraîné jusqu'ici, en s'entretenant, notamment, avec divers compagnons de voyage.

Visuel des "Mémoires d'Ajaccio" 2021.
Visuel des "Mémoires d'Ajaccio" 2021.

La personnalité de l'Empereur mise à l'honneur

À chaque fois, les technologies d'images, de son et de lumière seront bénéficieront de la présence d'un comédien, danseur et artiste, qui évoluera sur les façades et au-dessus des murs de la Citadelle, apportant un côté "plus vivant" au spectacle et à l'Empereur, qui se révelera à la première personne face au public.

Car plus que ses actions et son bilan aujourd'hui clivants, c'est avant tout sa personnalité que le directeur artisitique a tenu à représenter. "C'était quelqu'un qui pour moi avait une grande ambition pour la France et pour l'Europe, et n'a jamais cessé de faire la guerre, alors qu'il ne rêvait que de paix."

Pour s'assurer de la "véracité" des faits historiques, Damien Fontaine s'est appuyé des conseils de l'historien spécialiste de la Corse Antoine-Marie Graziani et du consevateur au musée Fesch Philippe Perfettini, auteur de nombreux ouvrages consacrés à Napoléon. Plusieurs associations ajacciennes ont également apporté leurs concours, parmi lesquelles les Danses Impériales ou encore le Deuxième Régiment de Chasseurs à Pied.

Visuel "Mémoires d'Ajaccio" 2021.
Visuel "Mémoires d'Ajaccio" 2021. © DR

Du 22 juin au 30 septembre

Le spectacle est annoncé pour toute la saison estivale, du 22 juin au 30 septembre prochain (hormis les jeudis durant les mois de juillet et d'août), à raison de trois représentations par soir, à 21h30, 22h30 et 23h30.

Crise sanitaire oblige, les représentations sont limitées à 250 personnes. "Lors d'une première version du projet, nous partions sur 130 à 140 comédiens sur scène, se souvient Jean-Luc Tucci, président de l'association Avenamenti Aiaccini, à la direction de production et création du spectacle. Donc il a fallu réadapter le spectacle, et plusieurs fois. Mais nous tenions à en arriver au bout, à pouvoir l'organiser, et nous en sommes vraiment satisfaits."

En tout, les organisateurs estiment avoir déboursé autour d'un million d'euros pour mettre en place l'événement. Un budget conséquent, mais rendu moins douloureux grâce à la bonne volonté de plusieurs acteurs, se félicitent-ils. "Cela aurait dû coûter un peu plus, mais nous avons eu de gros efforts financiers de la part de nos partenaires, indique Jean-Luc Tucci. Nous avons également eu l'aide de la mairie, qui a mis le site de la Citadelle à notre disposition."

Les organisateurs espèrent désormais attirer le plus large public, venus d'Ajaccio, de toute la Corse, du Continent ou même d'ailleurs, autour de l'événement. Et se préparent déjà aux prochaines éditions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture