Cet article date de plus de 4 ans

Nouvelle candidature à gauche pour la première circonscription de Corse-du-Sud

Le parti communiste mise sur deux nouveaux visages sur la scène politique : Anissa Flore-Amziane et Stéphane Leroy. Une première candidature à gauche en vue des élections législatives dans la première circonscription de Corse-du-Sud. Le scrutin a lieu en juin prochain.
durée de la vidéo: 02 min 10
Nouvelle candidature à gauche pour la première circonscription de Corse-du-sud ©France 3 Corse ViaStella
C'est le binôme choisi par les militants du parti communiste pour les élections législatives de juin prochain : Anissa Flore-Amziane et Stéphane Leroy. Tous deux sont issus de la nouvelle génération du parti. Ils défendront les idées communistes dans la première circonscription de Corse-du-Sud.

« Je suis militante depuis des années mais aussi engagée dans des associations. C’est prolonger tout ce travail là. Au bout d’un moment, il fallait que je passe ce seuil qui était celui de l’engagement et de me mettre en avant pour pouvoir protéger les citoyens, pour pouvoir lutter contre la précarité et le chômage », explique Anissa Flore Amziane, candidate P.C.F. aux élections législatives dans la 1ère circonscription 2A.

Une candidature sous une étiquette unique, celle du Parti communiste. L'idée d'une union avec la Corse insoumise, le mouvement de soutien à Jean-Luc Mélenchon, était pourtant avancée. Mais elle ne verra pas le jour.

« Nous travaillons depuis de nombreuses années pour un rassemblement de l’ensemble des forces libérales. Pour les présidentielles, il semble que la bataille soit compliquée. Nous ne pouvons pas peser directement au niveau du département. Par contre, nous souhaitons le rassemblement de toutes les forces anti-libérales pour mener la bataille contre la droite et l’extrême-droite », affirme Maxime Nordee, secrétaire Fédéral Parti Communiste.

Mais pour l'heure, l'union de la gauche semble impossible car les candidatures pourraient être nombreuses en juin prochain. Du côté des soutiens de Jean Luc Mélenchon, le chef de file de la Corse insoumise Jacques Casamarta pourrait se lancer.

Multiples candidatures

Autre candidature probable, celle de François Casasoprana, soutien d'Emmanuel Macron, mais l'ancien élu ajaccien n'a toujours pas pris de décision.

Indécision aussi du côté de Maria Giudicelli figure forte de la gauche insulaire, l'ancienne conseillère exécutive se donne le temps de la réflexion.

Avant ce matin, le seul candidat à s'être déclaré est à droite. Il s'agit de Jean-Jacques Ferrara investit par Les Républicains.

Reste à savoir ce que feront les nationalistes. Une candidature sous l'étiquète de la majorité territoriale est privilégiée. Deux hommes sont candidats à la candidature : Romain Colonna de la tendance Inseme per a Corsica et François Alfonsi du PNC.

Enfin, au Front national, Francis Nadizi devrait être investit dans la première circonscription de Corse-du-Sud.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections législatives élections