Nouvelles élections municipales à Ajaccio : Femu a Corsica dénonce un délai trop court

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella

Les nouvelles élections ajacciennes devraient se tenir dans les trois mois suivant la décision du tribunal administratif de Bastia. Depuis quelques jours, on parle des 7 et 14 décembre. Femu a Corsica dénonce un délai trop court et "un déni de démocratie".

"Depuis quelques jours, dans un contexte déjà marqué par une grande confusion, les dates des 7 et 14 décembre sont véhiculées dans l’opinion, comme celles du prochain scrutin municipal. Si ces dates devaient être confirmées par les autorités publiques, notamment préfectorales, Femu a Corsica percevrait cette validation comme un véritable déni de démocratie.

En effet, aux termes de l’article L267 du code électoral, le dépôt des listes doit intervenir au plus tard le troisième jeudi qui précède le jour du scrutin, à 18 heures, soit le 20 novembre, dans l’hypothèse d’un premier tour fixé au 7 décembre 2014.

Au regard des enjeux, cette date, bien trop avancée, serait pour nous inacceptable.

Tout scrutin municipal doit en outre être précédé d’une campagne électorale d’une durée suffisante pour que le débat d’idées s’effectue sereinement et que les électeurs disposent d’un temps de réflexion pour opérer leur choix.

Les textes (article L251 du code électoral) prévoient une durée maximale de trois mois pour l’organisation de nouvelles élections.

De notre point de vue, ce délai doit donc être exploité à plein pour permettre à l’ensemble des candidats de se déclarer dans les meilleures conditions.

La situation de crise que connaît Aiacciu depuis le mois de mars dernier ne peut s’accommoder de la moindre précipitation dans l’organisation de ce scrutin décisif."

Communiqué de Femu a Corsica.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.