• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Des peines de prison pour les incendiaires de la “mosquée” de Mezzavia

La salle de prière de Mezzavia, deux jours après l'incendie qui l'a ravagée, à Ajaccio le 2 mai 2016. / © France 3 Corse ViaStella
La salle de prière de Mezzavia, deux jours après l'incendie qui l'a ravagée, à Ajaccio le 2 mai 2016. / © France 3 Corse ViaStella

Deux hommes ont été condamnés mardi par le tribunal correctionnel d'Ajaccio pour l'incendie de la "mosquée" de Mezzavia en avril 2016, à des peines de 24 et 30 mois de prison sans mandat de dépôt.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Frédéric Baglioni, 53 ans et Marouen Horchani, 30 ans, comparaissaient pour avoir incendié dans la nuit du 29 au 30 avril 2016 la "mosquée" de Mezzavia, également siège d'une association de solidarité entre personnes d'orgine maghrébine.

Les deux hommes étaient également poursuivis pour avoir volé des objets dans le local de l'association, dont une malle contenant des dons pour les nécessiteux.

L'affaire avait agité les esprits, quelques mois après les événements du quartier des Jardins de l'Empereur. La piste d'un acte raciste avait d'abord été envisagée. Mais il n'en était rien. Leurs avocats ont insisté sur la misère qui selon eux avait conduit les prévenus à agir. 

Frédéric Baglioni et Marouen Horchani ont été condamnés à 24 et 30 mois de prison sans mandat de dépôt. Le procureur avait requis de deux et quatre ans d'emprisonnement.

"Ce que l'on espérait, c'était des excuses des deux prévenus. Ce n'est pas venu, mais en tout état de cause, la vérité est sortie, la culpabilité est assurée et le calme et la sérénité peuvent désormais revenir", a déclaré Me Cécile Pancrazi-Lanfranchi, avocate de la partie civile.

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus