Porto-Vecchio : interpellé en flagrant délit, un homme condamné à de la prison ferme pour plusieurs cambriolages

Le mardi 12 décembre, un homme a été condamné à trois ans de prison ferme, dont 6 mois avec sursis par le tribunal correctionnel d’Ajaccio. Il était poursuivi pour plusieurs cambriolages dans l’extrême-sud de la Corse et plus particulièrement dans le secteur de Porto-Vecchio.

Il a opéré durant plusieurs mois. Mardi 12 décembre, un homme a été condamné à trois ans de prison ferme, dont six mois avec sursis, par le tribunal judiciaire d’Ajaccio pour avoir perpétré plusieurs cambriolages dans l’extrême sud de la Corse.

Moins d’une semaine plus tôt, le 6 décembre, cet homme avait été interpellé en flagrant délit à Porto-Vecchio. « Il a effectué plusieurs cambriolages, surtout au mois de novembre. Il avait notamment volé trois véhicules. Nous avions diffusé son signalement notamment aux services de la police municipale de Porto-Vecchio qui a permis d’identifier son véhicule », précise le commandant de la compagnie de gendarmerie de Porto-Vecchio, Jean-François Thibault. L’homme est interpellé et placé en garde à vue.

Après des investigations, de « nombreux objets provenant de vols et de cambriolages commis » ont été découverts. En plus des trois véhicules, « plusieurs centaines de litres de carburants siphonnés, du matériel électro-portatif et multimédia, des armes, des bijoux, de l’électroménager et de l’outillage » sont retrouvés.

« Une recrudescence des cambriolages depuis octobre, mais rien d’inhabituel »

Selon le commandant de la compagnie de gendarmerie de Porto-Vecchio, depuis cette interpellation, il n’y a plus de cambriolage dans le secteur. « Il y a une recrudescence depuis la fin octobre, début novembre, mais rien d’inhabituel, à l’instar du continent. C’est une tendance typique en période de Fêtes de fin d’année et de vacances scolaires », précise-t-il.

Jean-François Thibault souligne tout de même une particularité de son secteur : la forte concentration de résidences secondaires. « Elles sont inhabitées, les cambrioleurs peuvent parfois prendre le temps de démonter des plaques de cuisson par exemple. Les propriétaires ne se rendent des faits qu’une fois qu’ils réintègrent l’habitation. » Ainsi, depuis l’interpellation du 6 décembre dernier, certains propriétaires viennent encore signaler des cambriolages auraient été perpétrés par l’homme condamné.

Afin de prévenir au mieux ces faits, les gendarmes s’organisent. « Nous augmentons les messages de prévention et nous ajoutons des patrouilles supplémentaires en horaires décalés. Nous priorisons notre activité par rapport à ça, nous effectuons de la surveillance en journée et durant la nuit. Nous axons notre intervention d’une part par des actions de visibilité, montrer du bleu comme nous le disons, et des actions de discrétion dans les quartiers et les secteurs impactés », détaille le commandant de la compagnie de gendarmerie de Porto-Vecchio.

Cette compagnie compte une centaine de militaires. En hiver, elle bénéficie de renfort de gendarmes mobiles d’une quinzaine d’effectifs. « Ils renforcent les effectifs pour les patrouilles, ce qui nous permet de gagner du temps pour d’autres dossiers », indique Jean-François Thibault.

Les conseils pour éviter les cambriolages

De plus, des dispositifs spécifiques sont mis en place, comme les « Opérations tranquillité vacances ». Ainsi, en cas de départ, il suffit aux propriétaires d’une habitation de s’inscrire en ligne ou de se signaler auprès de la brigade locale. Des gendarmes font alors des patrouilles régulières autour de la résidence afin de vérifier les issues de la maison. Un moyen de « rassurer les autres résidents du quartier » et de « dissuader les voleurs ».

Pour se prémunir au mieux, des gestes simples peuvent aussi être suivis : verrouiller les issues de jour comme de nuit, ne pas laisser des objets de valeur visibles à travers les fenêtres et fermer les véhicules à clef, ranger les armes dans un coffre sécurisé, ne pas laisser de support facilitant l’action de cambrioleur comme des échelles, installer des dispositifs de sécurité comme des alarmes.

À Porto-Vecchio, les objets dérobés ont pu être restitués à leurs propriétaires.