Comment réinventer les logements sociaux ?

Rendre les logements sociaux plus écologiques, repenser leur emplacement dans la ville, actuellement nombreux sont les citoyens à vouloir voir évoluer leurs lotissements. Problème, les politiques n’y sont pas forcément favorables. Illustration à Porto-Vecchio.

Par France 3 Corse ViaStella

À Porto-Vecchio, les logements sociaux se réduisent surtout à la cité de Pifano édifiée dans les années 1980. Il fallait construire rapidement et peu cher pour répondre aux besoins de la population. Mais comment réinventer ce type d’habitat plutôt décrié aujourd’hui ?

C’est la question que pose le réalisateur Julien Donada, auteur de plusieurs documentaires sur le thème de l’architecture. « Là se posent de nouvelles questions, de nouvelles questions écologiques, des questions aussi de savoir où est-ce qu’on se met dans la ville.

À quel prix on fait ça ? Avec quels matériaux ? Il y a de nouveaux matériaux qui arrivent et des choses comme ça. Maintenant chaque époque réinvente quelque chose contre ce qu’il s’est passé avant
», analyse-t-il.

Comment réinventer les logements sociaux ?
Intervenants : Julien Donada, réalisateur de fictions et de documentaires ; Stéphane Gruet Architecte, association "Faire la Ville" ; Michèle Barbé Présidente de la maison de l'architecture de Corse. Reportage : GRAZIANI Solange ; LEMEUR Camille ; KINANY Ramsey.


La sphère politique bute encore


Samedi soir, des curieux ont visionné plusieurs films sur l’avenir de l’habitat en collectif. Car de plus en plus de citoyens participent aux projets de construction de leurs lotissements, y compris dans le social, mais la sphère politique bute encore. « En 2004 j’ai vu le ministère et je leur ai dit : ‘Il faut essayer de développer ça’.

Et la réponse a été : ‘En France c’est l’encéphalogramme plat. Ca n’intéresse personne’. Et je leur ai dit : ‘Mais comment pouvez-vous savoir que ça n’intéresse personne si la question n’est pas posée ?’
», indique Stéphane Gruet, architecte, association "Faire la Ville". 

En Corse où le prix du mètre carré s’envole, l’habitat collectif et participatif a-t-il un sens ? Oui, mais « dans une ville comme Porto-Vecchio, aujourd’hui passer de l’individualisme dans lequel on est, à une forme de collectivisme de faire un projet ensemble, je ne sais pas. C’est intéressant de savoir que ça existe pour plus tard », précise Michèle Barbé, présidente de la maison de l'architecture de Corse

Plus tard, c’est ce que promettent aussi les responsables politiques. Dans le futur plusieurs millions d’euros devraient être consacrés aux logements sociaux par le biais du programme exceptionnel d’investissement.


Sur le même sujet

San Martino di Lota - La colère des commerçants face aux travaux EDF

Près de chez vous

Les + Lus