Rassemblement de soutien pour Pierre Alessandri et Alain Ferrandi

A plusieurs reprises, comme ici en juillet 2018, des manifestations ont eu lieu pour demander le rapprochement d'Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri / © L. LUCIANI / FTVIASTELLA
A plusieurs reprises, comme ici en juillet 2018, des manifestations ont eu lieu pour demander le rapprochement d'Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri / © L. LUCIANI / FTVIASTELLA

Un rassemblement était organisé samedi matin près de Pianottoli en Corse du Sud, en faveur du rapprochement de Pierre Alessandri et Alain Ferrandi, deux membres du commando Erignac, qui contestent leur non transfert dans une prison en Corse.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Alain Ferrandi et Pierre Alessandri ont été condamnés en 2003 à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat en 1998 du préfet Claude Erignac. Dans une lettre ouverte de trois pages, datée du 7 juin les deux hommes ont contesté le refus de leur rapprochement en Corse, qu'ils jugent "discriminatoire".

Depuis les centres pénitentiaires de Fresnes (Val-de-Marne) et Réau (Seine-et-Marne) où ils sont détenus, Pierre Alessandri, 61 ans et Alain Ferrandi, 58 ans, ont appelé à un rassemblement pour appuyer leurs demandes de transfert de la région parisienne au centre pénitentiaire de Borgo (Haute-Corse).
 
Rassemblement de soutien pour Pierre Alessandri et Alain Ferrandi
Intervenants - Joseph Versini, membre du collectif, condamné en 2003 dans le dossier sur l'assassinat du préfet Erignac; Simon Paulu Ferrandi, fils d'Alain Ferrandi; Thierry Casanova, porte-parole du collectif l'Ora di u ritornu; Equipe - Pierre Simonpoli, Lionel Luciani

Leur appel a été relayé par l'association de soutien l'Ora di u ritornu, à laquelle se sont joints l'association nationaliste Aiutu Paisanu et le mouvement indépendantiste Core in Fronte.

"La France doit respecter ses lois, et les droits des patriotes Corses. Il n’y a pas de place pour une vengeance d’état. Core in Fronte et Aiutu Paisanu estiment que la question des prisonniers fait partie d’une véritable solution politique au problème national corse, ils demandent leur libération", indique Core in Fronte sur sa page facebook.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus