• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tempête Adrian : grosse frayeur pour les passagers d'un vol EasyJet Paris-Ajaccio

Illustration - Un A320 d'EasyJet a été contraint à une remise des gaz à l'aéroport d'Ajaccio lors de la dépression Adrian / © fournil / MAXPPP
Illustration - Un A320 d'EasyJet a été contraint à une remise des gaz à l'aéroport d'Ajaccio lors de la dépression Adrian / © fournil / MAXPPP

Les passagers d'un Airbus A320 d'EasyJet se souviendront longtemps de leur vol Paris-Ajaccio alors que la dépression Adrian frappait la Corse et le Sud-Est de la France. Secoué par la tempête, l'avion a dû remettre les gaz à Ajaccio et se dérouter à Lyon, faute de carburant.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Le vol EZY3717 a normalement décollé lundi de Paris Roissy CDG à 13h30 alors que les conditions météo étaient déjà très dégradées en Corse. L'île était alors encore placée en vigilance orange et l'aéroport d'Ajaccio était toujours ouvert.  

La polémique a gonflé sur les réseaux sociaux sur les conditions dans lesquelles ce vol a été réalisé. "4h de panique et d’angoisse sans aucunes infos", déplore un passager sur Tweeter.
"L'aéroport n'était naturellement absolument pas fermé à ce moment-là", a indiqué mardi Laurent Poggi, directeur d'exploitation de l'aéroport Napoléon Bonaparte d'Ajaccio. "L'avion était attendu et d'ailleurs prévu à l'heure".
 
"Juste avant un ATR72 de la compagnie régionale Air Corsica en provenance de Toulouse s'était posé et on pensait que l'A320 d'EasyJet qui arrivait juste après allait pouvoir faire de même."

"Il a fait une tentative mais a dû procéder à une remise de gaz. Le commandant a ensuite préféré se dérouter sur l'aéroport de Lyon pour remettre du carburant", a précisé Laurent Poggi.

Mais les conditions de vol et la procédure d'urgence ont causé une grosse frayeur aux passagers. 
Entre temps, les conditions météo se sont vraiment dégradées et la Corse a été placée en vigilance Rouge aux vents violents. "Ce n'est qu'à ce moment-là que l'aéroport a été fermé", a indiqué Laurent Poggi.
L'appareil a finalement redécollé de l'aéroport de Lyon pour retourner se poser à Paris.

De son côté, la compagnie EasyJet assure que "si [son] pilote a décidé de poursuivre le vol, c'est qu'il s'en jugeait capable". 
"Au moment du décollage à Paris Charles de Gaulle et une fois en route vers Ajaccio, nous avions eu l’autorisation du contrôle aérien quant aux conditions météorologiques et l'aéroport d’Ajaccio était ouvert", a encore précisé la compagnie dans un communiqué mercredi.

"La sécurité des passagers à bord n'a été compromise à aucun moment", précise EasyJet qui indique être "en contact avec tous les passagers de ce vol pour obtenir une procédure de remboursement ou les aider à réorganiser leur programme de voyage."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réactions baisse du tarif résident sur certaines lignes aériennes

Les + Lus