• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Corse à l'heure du bilan après le passage de la tempête Adrian

30/10/2018 - La Corse à l'heure du bilan après le passage de la tempête Adrian, comme ici à Bastia (Haute-Corse). / © YANNICK GRAZIANI / AFP
30/10/2018 - La Corse à l'heure du bilan après le passage de la tempête Adrian, comme ici à Bastia (Haute-Corse). / © YANNICK GRAZIANI / AFP

Alors que la situation s'améliore mardi en Corse depuis la levée de l'alerte rouge vents dans les deux départements, l'heure est désormais au bilan. La dépression Adrian a causé d'importants dégâts notamment dans le port d'Ajaccio et fait un blessé grave en Haute-Corse.

Par GB avec AFP / France 3 Corse ViaStella

Après la journée de lundi, la situation de la Corse s'est améliorée après la levée de l'alerte rouge vents sur l'ensemble de l'île.

La tempête Adrian qui a frappé la Corse s'éloigne vers le nord et le vent de secteur sud-ouest a sensiblement faibli.

La Haute-Corse n'est plus en vigilance et la Corse-du-Sud est désormais en vigilance jaune pour les pluies inondations, vagues submersions et l'alerte orange inondation.

La dépression Adrian a été accompagnée de vents violents qui ont généré de très fortes vagues de secteur sud-ouest sur l'ouest de l'île dans la nuit. De nombreux bateaux ont été drossés à la côte dans le golfe d'Ajaccio.
 
Retour sur les dégâts de la tempête Adrian en Corse
Intervenants - Sergent Chef Jean Luc Casini; Dominique Marchetti, coiffeuse; Equipe - Pierrick Nannini, Images France 3 Corse, docs amateurs

Des rafales de près de 188 km/h ont été enregistrées à L’Ile Rousse, où un pompier à la retraite de 70 ans a été grièvement blessé lundi soir par un morceau
de portail emporté par le vent. Victime d'un traumatisme crânien, il a été transféré à Calvi. Son pronostic vital n'était pas engagé.

Les services de secours sont intervenus à plus de 85 reprises depuis le début de l’épisode en Haute-Corse.

Les déferlements associés ainsi que la surélévation du niveau de la mer (surcote) ont engendré des submersions sur les parties basses du littoral corse, où des lotissements en bord de mer ont été inondés.

Sur la Plaine orientale de l'île et dans l'extrême sud, de violents coups de vents ont emporté des toitures et fait tomber des arbres.

Ces rafales ont provoqué des coupures d'électricité dans toute l'île. 25 000 foyers étaient toujours privés d’électricité mardi matin.
 
Ajaccio, l'heure du bilan après le passage de la tempête Adrian
Intervenants - Philippe Ciccada, gérant de restaurant; Jean-Jacques Lovichi, gérant de restaurant; Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio; Equipe - Marie-Françoise Stefani, Morgane Bona.

Les quatre aéroports corses avaient été fermés lundi, ainsi que tous les ports. 180 passagers en partance pour Paris sont restés à l'aéroport d'Ajaccio.

La préfecture de région avait pris un arrêté de fermeture des commerces et de toutes les administrations en contact avec le public.

Quelque 300 personnes ont été évacuées préventivement de deux campings dans la région de Dico, en Corse-du-Sud.

L'Ile de Beauté avait été placée en alerte rouge en prévision de vents violents et d'une tempête "d'une ampleur exceptionnelle".

C'est la première fois de son histoire que la Corse du Sud était placée en vigilance rouge. L'autre département de l'île, la Haute-Corse l'avait été, il y a deux ans, pour un risque d'inondations.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus