Tempête Alex : près d'Ajaccio, la paillote "Côté Plage" entièrement emportée par les vagues

Le passage de la tempête Alex a causé d'importants dégâts en Corse-du-Sud, département placé en vigilance orange vagues-submersion. Près d'Ajaccio, la paillote "Côté Plage" a été totalement détruite par les vagues samedi.  
Illustration / Il ne reste plus rien de la paillote "Côté Plage" après le passage de la tempête Alex, le 3 octobre dernier dans le golfe d'Ajaccio.
Illustration / Il ne reste plus rien de la paillote "Côté Plage" après le passage de la tempête Alex, le 3 octobre dernier dans le golfe d'Ajaccio. © F. Leca
La vigilance orange est tombée samedi midi en Corse-du-Sud. Au même moment, ce qui restait de la paillote "Côté Plage" a été emporté par les vagues.
Derniers débris de la paillote "Côté plage"
Derniers débris de la paillote "Côté plage" © F. LECA
François Leca et Hervé Valdrighi sont restés toute la nuit dans leur restaurant situé sur la route des Sanguinaires, au lieu-dit Barbicaja près d'Ajaccio."On a essayé de sauver les meubles, mais ce matin, la nature a repris le dessus", témoigne François Leca.

En quatre heures, on a perdu tout ce qu'on avait.

François Leca

Les conséquences de la tempête Alex se sont fait ressentir toute la nuit, et ce matin encore. Aux alentours de 13 heures, les dernières vagues ont ôté tout espoir et pris ce qu'il restait de la paillote. "En quatre heures, on a perdu tout ce qu'on avait, déplore François Leca. On repart à zéro".
Il ne reste plus rien de la paillote "Côté plage".
Il ne reste plus rien de la paillote "Côté plage". © F. Leca
Les pompiers sont intervenus pour les aider à mettre les biens en sécurité, mais cela n'a pas suffi. 

"Tout est parti en mer : comptoirs, frigos, machines à café... Il ne reste plus rien du tout. La structure a été détruite comme un bout de papier qu'on froisse", décrit-il. 
Les vagues ont emporté la structure de la paillote.
Les vagues ont emporté la structure de la paillote. © F. Leca
C'est la première fois que les gérants de l'établissement font face à une telle catastrophe : "Contre la nature, on ne peut rien faire".

Deux épisodes méditerranéens coup sur coup

La tempête Alex fait suite au vent violent du 25 septembre qui avait coûté la vie à deux plaisanciers dans le golfe d'Ajaccio.

Vendredi 2 octobre, le département de la Corse-du-Sud a de nouveau été placé en vigilance orange, cette fois vagues-submersion. 

Samedi en milieu de journée, le département est passé en vigilance jaune jusqu'à dimanche midi. Les conséquences de la tempête Alex ont été dramatiques dans les Alpes-Marittimes où huit personnes sont toujours portées disparues.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo vent violent