Corse : signature d’une charte garantissant les prix sur plus de 200 produits 

Ce vendredi 29 mars, les présidents du conseil exécutif de Corse, de l’assemblée de Corse et les représentants insulaires de la grande distribution ont signé une charte garantissant les prix sur un panier de plus de 200 produits de première nécessité. 
© Stéphane Lapera / FTVIASTELLA
Plus de 200 produits de consommation courante à prix garanti. Les représentants des enseignes insulaires de la grande distribution, les présidents du conseil exécutif et de l’Assemblée de Corse, et le président du conseil économique, social, environnemental et culturel ont signé une charte en ce sens ce vendredi 29 mars. 

 
© Stéphane Lapera / FTVIASTELLA
 

Deux ans


Tous s’engagent, pour une durée de deux ans, à proposer un panier de plusieurs centaines de produits de première nécessité à des prix compris parmi les 25 % les plus bas pratiqués sur le continent. 

"On va prendre sur notre marge. On fait un effort, parce que de toute façon, le prix du transport est le même, le prix de la logistique ne change pas. On a fait également un effort pour faire entrer des produits discount, en l'occurrence les produits leader price", précise Serge Gregori, Directeur Général du groupe CODIM-CASINO. 

 

La charte garantissant le prix de plus de 200 produits


Une interrogation subsiste. Pourquoi ce qui est faisable aujourd'hui ne l'a pas été hier ? "Il y a eu un travail de fond qui a été fait et comme souvent, il y a eu une accélération grâce à une crise, une mobilisation. Sur ce point-là, il faut rendre grâce et dire merci à celles et ceux, notamment les gilets jaunes, qui se sont mobilisés", répond Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse. 

 
Corse : signature d’une charte garantissant les prix sur plus de 200 produits 


Cette mise en place fait suite aux travaux de la conférence sociale qui s’est tenue en janvier dernier en réaction au mouvement des gilets jaunes. Elle visait à comprendre les raisons de la cherté du prix du carburant et des produits de consommation courante en Corse. Dans l’île, 20 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie gilets jaunes société consommation