Covid 19: Jean Castex annule son déplacement en Corse 

Le Premier ministre Jean Castex était attendu en Corse jeudi et vendredi. Dans le contexte de crise sanitaire, et alors que de nouvelles mesures pourraient être annoncées mercredi par Emmanuel Macron, ce déplacement est annulé, annonce Matignon.

Illustration. Le Premier ministre Jean Castex.
Illustration. Le Premier ministre Jean Castex. © Ludovic MARIN / AFP
"L'heure est grave", va expliquer Emmanuel Macron aux Français mercredi soir avant d'annoncer de nouvelles mesures contraignantes, voire des couvre-feux qui devraient surtout toucher les grandes villes où le Covid-19 s'emballe.

Difficile dans ces conditions de maintenir un déplacement ministériel sur l'île de Beauté, qui plus est du Premier ministre. Même si on l'avait annoncé réduit, avec l'absence au final des secrétaires d'État chargés du Tourisme et du Numérique, il aurait entrainé son cortège de maires et d'élus pendant deux jours en Corse.

Depuis Paris, Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales animera la concertation sur le projet de loi 3D (décentralisation, différenciation, déconcentration). Cette consultation régionale aura lieu en visioconférence avec les élus.
 
Depuis plusieurs jours, les indicateurs Covid sont dans le rouge. L'exécutif ne cesse de distiller publiquement comme en privé des messages alarmistes sur le regain de l'épidémie de coronavirus qui menacerait de submerger le système de santé.

Regain du taux d'incidence en Corse

En Corse, selon la base de données du gouvernement GEODES, sur la semaine glissante du 3 au 9 octobre, le taux d'incidence en Corse-du-Sud est passé à 74,5 cas pour 100.000 (contre 43,7 cas une semaine plutôt).

En Haute-Corse, il est estimé à 91,1 cas pour 100.000 habitants (contre une moyenne de 37,9 cas pour 100.000 sur les sept jours précédents).

C'est à cette aune et alors qu'un rapport pointe le manque d'anticipation de l'exécutif dans la crise que le chef de l'Etat doit trancher mercredi soir en s'adressant aux Français à partir de 19H55, pour 45 minutes d'interview sur TF1 et France 2.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique coronavirus/covid-19 santé société