Covid-19 : sept nouveaux décès et un taux d'incidence toujours élevé en Corse

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.B

Avec un taux d'incidence de 2.285 cas pour 100.000 habitants, la circulation du Covid-19 reste "très élevée" en Corse, indique l'ARS dans son bilan hebdomadaire. On dénombre sept nouveaux décès enregistrés sur la semaine.

On déplore sept nouveaux décès lié au Covid-19 en Corse : c'est ce qu'indique l'Agence régionale de santé dans son dernier point de suivi de l'épidémie, qui concerne la semaine du 10 au 16 janvier. Au 20 janvier, on dénombre 114 patients hospitalisés sur l'île (avec une moyenne d'âge de 75,2 ans).

19 patients sont hospitalisés en réanimation/soins intensifs/soins critiques (avec une moyenne d'âge de 64,7 ans) : parmi ces derniers, 89% ne sont pas vaccinés ou n'ont pas reçu la dose de rappel, précise l'ARS. La preuve que la vaccination "et en particulier la dose de rappel, permet de réduire de 90 % les formes graves", précise l'autorité sanitaire régionale.

Les admissions en hospitalisation et en réanimation restent stables par rapport à la semaine dernière : on dénombre 87 nouvelles admissions au cours de la semaine, 14 nouvelles admissions en réanimation (contre 85 nouvelles admissions en hospitalisation et 16 nouvelles admissions en réanimation sur la semaine du 3 au 9 janvier). 

"L'analyse sur les 3 dernières semaines montre une augmentation des nouvelles hospitalisations mais une diminution des nouvelles admissions en réanimation", précise l'ARS.

Un taux d'incidence en baisse, mais toujours trop élevé

Concernant le nombre de cas de contamination au virus sur l'île, il y a du mieux, mais la prudence reste de mise : au cours de la semaine du 10 au 16 janvier, 7.884 cas ont ainsi été confirmés en Corse, soit une moyenne de 1.126 cas quotidiens. 

Si le taux d'incidence, de 2.285 cas pour 100.000 habitants, est en baisse (2615 pour 100.000 habitants pour la semaine du 3 au 9 janvier, soit -16%), le "niveau de circulation [du Covid] reste très élevé en Corse". Pour rappel, le seuil d'alerte fixé par le gouvernement est de 50 cas pour 100.000 habitants.

D'autant plus que la "diminution du taux d'incidence est engendrée notamment par une forte diminution du taux de dépistage", poursuit l'ARS : - 24% par rapport à la semaine précédente, quand le taux de positivité continue lui de progresser, gagnant + 1,9 point de pourcentage.

Des contaminations plus fréquemment observées chez les plus jeunes : chez les 0-14 ans, la situation continue de se dégrader, détaille le bilan, avec une augmentation continue du taux d'incidence et une stabilisation du taux de dépistage.

"La situation s'améliore uniquement chez les 20-39 ans, où les taux d'incidence et de dépistage diminuent de la même manière et le taux de positivité reste stable. Dans les autres classes d’âge, les taux d’incidence diminuent mais moins fortement que les taux de dépistage. Ainsi, les taux de positivité continuent d’augmenter. Chez les 0-14 ans, les 15-19 ans et les 20-39 ans, les taux de positivité observés sont supérieurs à 20 %".

48,9% de dose de rappel administrées

Au 16 janvier 2022, en Corse, 76,6 % des plus de 12 ans ont reçu une primo-vaccination complète et 48,9 % ont reçu une dose de rappel, indique l'ARS.

Dans le détail, 54,9% des 12-17 ans ont une primo-vaccination (deux doses sans dose de rappel) complète, contre 70% pour les 18-49 ans, 83,3% pour les 50-64 ans, 82,1% pour les 65-74 ans, et 75,7% pour les 75 ans et plus. 

Au cours de la semaine du 10 au 16 janvier, 12.622 injections de vaccin ont été réalisées, dont 1.102 nouvelles vaccinations (c'est-à-dire une première dose) et 10.782 doses de rappel.