• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Décharge de Vico : le tribunal administratif de Bastia ordonne la levée du blocage sous 24h

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Suite à un recours en référé introduit par le Syvadec, le tribunal administratif de Bastia a ordonné samedi la levée du blocage du centre d'enfouissement des déchets de Vico dans les 24h.

Par France 3 Corse

Les membres du collectif de riverains et d'élus "Pà un Pumonte Pulitu" doivent lever leur blocage du site d'enfouissement des déchets de Vico dans les 24h sur décision du tribunal administratif de Bastia, ce samedi. Les forces de l'ordre pourront intervenir si les occupants ne décident pas de partir d'eux-mêmes. 

Me Xavier Cadoz, avocat du Syvadec, a fourni des éléments permettant de prouver que les centres d'enfouissement des déchets de Prunelli et de Viggianello sont administrativement et techniquement saturés, et que le site de Vico est la seule solution. 

François Tatti, président du Syvadec, avait déclaré qu'il n'y a pas de crise de capacité des déchets en Corse et qu'il n'y a actuellement pas d'autres solutions que d'enfouir les déchets à Vico. "Il faut que tout le monde comprenne que nous ne pouvons pas exporter nos poubelles sur le continent car en raison des inondations de novembre dernier les décharges de la région PACA sont saturées".

Depuis lundi, les membres du collectif "Pà un Pumonte Pulitu" filtrent les camions à l'entrée du site de Vico. Ils ne laissent passer que les camions apportant les déchets des 33 communes du canton Sevi-Sorru-Cinarca, comme le prévoyait les engagements pris par l'Etat et le Syvadec.

Depuis la fermeture du centre d'enfouissement de Tallone (Haute-Corse) en juin dernier, aucune solution pérenne n'a été trouvée pour permettre le traitement des 100 000 tonnes annuelles d'ordures ménagères produites en Corse.

Le 24 décembre, le centre d'enfouissement de Viggianello avait été réouvert une journée pour "permettre aux communes et intercommunalités de reprendre une partie de leurs collectes de déchets".

Depuis le blocage de la décharge de Vico et l'interruption de la collecte des déchets, les détritus s'accumulent dans les rues. 


vico
Me Xavier Cadoz, Avocat du SYVADEC; Me Marie-Laetitia de la Ville-Baugé, Avocate du collectif "Pà un pumonte pulitu"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : il sera bientôt possible de payer ses impôts dans un bureau de tabac

Les + Lus