• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Découvrir le patrimoine culturel de la Corse grâce au festival d’automne de la ruralité 

© Marion Fiamma / FTVIASTELLA
© Marion Fiamma / FTVIASTELLA

Le Festival d'Automne de la ruralité fête ses dix ans. Pendant un mois, la manifestation voyage de villages en villages sur les traces de Saint-Martin. Objectif : promouvoir le patrimoine culturel de la Corse et initier un tourisme hors saison. Illustration à Vescovato. 

Par France 3 Corse ViaStella

Sur les murs, les vitraux et sur l’autel de l’église de Vescovato. Saint-Martin, ancien légionnaire romain devenu évêque de Tours, est partout

Le village de Casinca n’est pas un cas isolé. En Corse, les références à Saint-Martin sont multiples

Depuis plus de 10 ans, Christian Andreani s’emploie à répertorier les noms de lieux, églises, et travaux d’art inspirés par le Saint. « Ca constitue un ensemble extrêmement complet de ce que l’on appelle le patrimoine martinien. En Europe, la position de la Corse est tout à fait particulière », explique-t-il. 

 
Découvrir le patrimoine culturel de la Corse grâce au festival d’automne de la ruralité 
Intervenants - Christian Andreani, Président du centru culturale San Martinu-Corsica. Equipe - Kael Serreri ; Marion Fiamma ; Jacques Antomarchi
 

Mémoire du territoire 


Une position particulière que Christian Andreani travaille à faire connaître et reconnaître. En 2008, il crée le festival d’automne de la ruralité : trois semaines de conférences et de visites organisées dans les villages de l’intérieur à la découverte du patrimoine martinien

« Avec ce projet, on entretient la mémoire du territoire de la Corse. Une mémoire très ancienne, sur 1 700 ans. On se réapproprie des formes historiques dont on ignore tout et qui sont de véritables trésors patrimoniaux, qui vont donner ensuite du développement. En ensuite, faire exister la Corse sur un réseau européen », complète Christian Andreani. 

Un pari en partie gagné. L’an dernier, la Corse a rejoint l’itinéraire européen Saint-Martin de Tours. L’occasion de promouvoir un autre type de tourisme : durable, culturel et hors saison. Le festival se poursuit jusqu'au 11 novembre. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus