• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Patrimoine : l’histoire des décors muraux d'Ajaccio

Façade peinte de la Villa Poggi, à Ajaccio. / © France 3
Façade peinte de la Villa Poggi, à Ajaccio. / © France 3

En levant les yeux, vous avez peut-être observé ces décors peints qui habillent les murs d’Ajaccio. Une tradition qui a connu un essor ou XVIIIe siècle et s’est poursuivie par la suite.
 

Par P.S.

Aujourd’hui encore, les décors peints marquent une singularité sur les façades ajacciennes. Lorsqu'ils apparaissent à la fin du XVIIIe siècle, ils sont de véritables marqueurs sociaux.
Patrimoine : l’histoire des décors muraux d'Ajaccio
Intervenants - Jean Alesandri, Ex-habitant du quartier Equipe - Caroline Ferrer, Lionel Lucciani



Tradition génoise

Exemple à la Villa Poggi, dont la façade a été récemment restaurée : « On a une idée des décors qui étaient soient imposés, soit réalisés par des gens qui voulaient montrer leur réussite, leur puissance financière, parce que ces décors étaient très onéreux et nécessitaient vraiment de faire appel à des artistes. On sait quelle est l’origine de ces décors. C’est la tradition génoise, souvent avec la bichromie » explique Pierre-Claude Giansily, historien de l'Art.
Façade peinte de la Villa Poggi, à Ajaccio. / © France 3
Façade peinte de la Villa Poggi, à Ajaccio. / © France 3

En 1826, la municipalité adopte un plan d’embellissement : toute nouvelle construction doit être décorée. Sous le Second Empire, Ajaccio devient une station d’hiver, au même titre que la Côte d’Azur. Les Cottage ont un cachet particulier.
A Ajaccio, la façade d'un Cottage du Second empire. / © France 3
A Ajaccio, la façade d'un Cottage du Second empire. / © France 3

« On a un décor très simple mais hérité de la tradition ligure, et notamment des immeubles de Gênes, avec cette bichromie en bande très intéressante, et surtout, très vive », précise Pierre-Claude Giansily.

Les décors peints évoluent au gré des modes, et se démocratisent. Comme sur ce bâtiment des années 1930  au Casone, destiné alors à un public modeste.
Décor peint au Casone, à Ajaccio. / © France 3
Décor peint au Casone, à Ajaccio. / © France 3
Le bâtiment sur lequel est peint ce décor à Ajaccio date des années 1930. Il était destiné à un public modeste. / © France 3
Le bâtiment sur lequel est peint ce décor à Ajaccio date des années 1930. Il était destiné à un public modeste. / © France 3

Sur l’ensemble de la ville une vingtaine de décors muraux a été restauré au début des années 2000.
 

Sur le même sujet

Comment est utilisé le fonds social européen en Corse ?

Les + Lus