Délégation de service public : le transport des matières dangereuses embarrasse la Corsica Linea

Navire en panne, tensions avec le STC Marinari de La Méridionale. La compagnie rouge doit réorganiser tout son programme pour tenir ses engagements. / © Boris Horvat / AFP
Navire en panne, tensions avec le STC Marinari de La Méridionale. La compagnie rouge doit réorganiser tout son programme pour tenir ses engagements. / © Boris Horvat / AFP

La délégation de service public maritime donne du fil à retordre à la Corsica Linea pour le transport de matières dangereuses. Navire en panne, tensions avec le STC Marinari de La Méridionale. La compagnie rouge doit réorganiser tout son programme pour tenir ses engagements.

Par France 3 Corse ViaStella

Le 28 octobre dernier, le STC Marinari a annoncé que le Piana ne se substituerait pas aux navires de la Corsica Linea pour les transports de matières dangereuses à Ile-Rousse. Pour le syndicat, le Piana est affrété et fixé à Porto-Vecchio et ne doit donc pas changer de destination.

En toile de fond : le divorce des deux compagnies historiquement partenaires sur les délégations de service public (DSP). Lors de la dernière DSP, elles sont parties chacune de leur côté. 

La décision du STC d’octobre dernier a eu des répercussions et la Corsica Linea devra payer des pénalités de plusieurs milliers d'euros à l'office des transports.

 


Car, pour le transport de matières dangereuses, la règle oblige à une traversée par semaine. Une catégorie de matières dangereuses pose problème : la classe 1. Elle comprend les explosifs, les munitions et les carburants comme par exemple le kérosène. Ces produits doivent être transportés par des navires à pont ouvert. Et seul le port d'Ile-Rousse est habilité à les recevoir. 


Arrêt technique et problème moteur


Dans la flotte de la Corsica Linea, seulement deux bateaux peuvent transporter les matières dangereuses de classe 1 : le Paglia Orba et le Monte d'oro. Or, ce dernier est en arrêt technique jusqu'à début décembre. Et devra remplacer ensuite d'autres bateaux en arrêt technique à leur tour. 

 
Délégation de service public : le transport des matières dangereuses embarrasse la Corsica Linea
Equipe - Maia Graziani ; Daniel Bansard ; Christophe Gineste ; Merciadri Corinne ; BONNINGTON Julian.


Autre difficulté, le Vizzavona a un problème moteur et a dû être remplacé à Bastia par le Paglia Orba. 

Du côté de la compagnie rouge, on assure que tout est sous contrôle. Même son de cloche du côté de l'office des transports. S'il reconnait que le service s'opère en mode dégradé, des solutions ont été trouvées, selon lui, pour les prochaines traversées de matières dangereuses. 

À moins d'une autre avarie pour les bateaux rouges, tout ira bien.



 

Sur le même sujet

Les + Lus