Démographie : la Corse compte plus de 338 000 habitants

L'INSEE a publié les chiffres annuels du recensement de la population. La croissance en Corse est l'une des plus dynamiques de la France métropolitaine, alors que la région a gagné plus de 3 600 habitants en un an.

La population de Corse a augmenté de 3 616 habitants entre 2017 et 2018.
La population de Corse a augmenté de 3 616 habitants entre 2017 et 2018. © Josselin Clair/MaxPPP

Les chiffres annuels du recensement de la population de l’INSEE sont tombés. Et ils dessinent une augmentation croissante de la population en Corse. Au 1er janvier 2018, 338 554 personnes résidaient sur l’île, soit 3 616 habitants de plus par rapport aux chiffres publiés fin 2019.

"La population de la Corse a augmenté en moyenne de 1,1 % sur les cinq dernières années", explique l’INSEE dans son rapport annuel, ce qui classe la Haute-Corse et la Corse-du-Sud "parmi les départements de la métropole les plus dynamiques".

18 350 habitants de plus en cinq ans

La population de l’île a ainsi augmenté de 5,7 % sur cinq ans, soit 18 350 personnes en plus depuis 2013. "Cette hausse est trois fois supérieure à celle de la France métropolitaine", souligne l’INSEE, qui précise même que la Corse est "la région qui enregistre la croissance démographique la plus importante devant l’Occitanie (0,7 %), les Pays de la Loire (0,7 %) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (0,6 %)".

La raison de cette croissance ? Les migrations, à la différence de l’ensemble du territoire qui tire sa croissance du solde naturel (la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés).

La Corse enregistre plus de décès que de naissances chaque année

En France métropolitaine, il est de 0,3%, contre - 0,1 % par an en Corse, qui enregistre donc plus de décès que de naissances par an depuis 2013.

Dans le détail, la Haute-Corse (180 701 habitants) est plus peuplée que la Corse-du-Sud (157 853) mais les deux départements ont une croissance égale : + 1,1 % par an entre 2013 et 2018.

Les deux communautés d’agglomération d’Ajaccio et de Bastia concentrent la majeure partie de la hausse de la population, soit 58 % de la croissance insulaire.

INSEE

"Les deux communautés d’agglomération d’Ajaccio et de Bastia concentrent la majeure partie de la hausse de la population, soit 58 % de la croissance insulaire (10 650 personnes)", peut-on lire dans l’INSEE.

Parmi les 19 intercommunalités que compte la Corse, seules deux ont perdu des habitants entre 2013 et 2018 : il s’agit des communautés de communes Pasquale Paoli et l’Île-Rousse- Balagne avec des évolutions de population respectives de - 0,4 % et - 0,9 % en moyenne annuelle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
démographie société