Des billets achetés plus tôt, moins chers : Air Corsica espère se relancer avec une nouvelle carte d'abonnement

Air Corsica lance ce jeudi 6 mai sa nouvelle carte d'abonnement "Air Corsica Mea", qui permet de bénéficier de tarifs préférentiels sur l'ensemble de ses lignes. Une alternative au tarif résident pour la diaspora Corse, qui devrait participer à la relance de la compagnie post-crise sanitaire.

La nouvelle carte d'abonnement "Air Corsica Mea" a été présenté par la compagnie aérienne ce 6 mai, date de lancement.
La nouvelle carte d'abonnement "Air Corsica Mea" a été présenté par la compagnie aérienne ce 6 mai, date de lancement. © Axelle Bouschon / FTV

Le projet était dans les tuyaux depuis plusieurs mois, et au sein de la direction d'Air Corsica, on n'était pas peu fiers d'enfin le présenter, ce jeudi 6 mai. La compagnie aérienne propose une nouvelle carte d'abonnement, "Air Corsica Mea", accessible à toute personne sans justificatif nécessaire, et permet de bénéficier de réductions sur l'ensemble de ses 30 lignes.

Un produit pensé pour toutes les personnes "qui ne bénéficient pas de notre tarif résident", indique Luc Bereni, président du directoire d'Air Corsica. En premier lieu, les Corses de la diaspora, clientèle "avec des liens importants avec la Corse, qu'ils soient professionnels ou affectifs", précise Marie-Hélène Casanova Servas, présidente du conseil de surveillance d’Air Corsica.

Ces derniers ont pu se sentir exclus par le système d'immatriculation fiscale du tarif préférentiel résident, accessible uniquement sur présentation d'une adresse d'imposition en Corse. Si le projet n'est pas né directement en réponse à cette polémique, Luc Bereni estime "évident qu'avec une initiative comme cette carte Air Corsica Mea, ils auront la possibilité de revenir encore plus souvent, à des prix qui seront parfois aussi bas que le tarif résident". 

Mais également pour les insulaires en voyage sur des lignes non-comprises dans le service public - c'est-à-dire autres qu'au départ d'Ajaccio, Bastia, Calvi, Figari, vers Marseille, Nice et Paris-Orly en aller-retour uniquement - : "dans ce cas-là, la carte Mea devient très intéressante économiquement", assure Luc Bereni.

Des réductions calculées en fonction de la date d'achat du billet d'avion

La carte d'abonnement - nominative et non cessible - est vendue au tarif de 250 euros pour les adultes, et 50 euros pour les mineurs. Valable jusqu'au 21 mars 2022, elle offre l'accès à un tarif préférentiel sur l'ensemble des trajets proposés par la compagnie (jusqu'à -40%, et -30% pour les vols sur Paris-Orly), en fonction de la date d'achat du billet d'avion. L'idée étant de récompenser les voyageurs qui réserveront leur vol en avance.

Ainsi, "plus on achète tôt son billet, moins on paie cher. Une personne qui l'achète 40 jours en avance aura droit à 40% de réduction, si elle l'achète entre 40 et 30 jours d'avance, -30%, 30 et 20 jours, 20%... C'est aussi une façon de casser avec des habitudes prises pendant le confinement, et des voyageurs qui ont tendance à attendre le dernier moment avant de se décider pour un achat", détaille le président du directoire d'Air Corsica.

Un titulaire d'une carte Air Corsica Mea pourra acheter autant de billets qu'il le souhaite avec ce tarif préférentiel au cours de l'année. Mais pour modifier ces derniers, il faudra tout de même s'acquitter de 70 euros de frais, "et l'éventuel réajustement tarifaire si le nouveau prix est plus élevé", précise Jean-Baptiste Martini, directeur commercial et marketing de la compagnie. Le remboursement n'est lui pas autorisé.

Air Corsica se maintient "bien" malgré des recettes déficitaires en 2020

Pour Air Corsica, l'enjeu est majeur. La compagnie, première en Corse avec une part de marché de 50% - une personne sur deux qui transite en avion en Corse le fait à bord d'une ligne d'Air Corsica -, entend bien le rester, après de longs mois de crise sanitaire qui ont forcément pesé sur les recettes. 

Air Corsica a traversé cette crise avec gravité, mais nous ne sommes pas des survivants après une crise d'amaigrissement.

Luc Bereni, président du directoire d'Air Corsica

Luc Bereni se veut pour autant rassurant : si les résultats 2020, qui seront prochainement publiés, seront déficitaires, "nous nous limiterons à des millions de pertes, compartivement à l'ensemble de l'aérien mondial, qui compte plutôt ses pertes en milliards. Air Corsica a traversé cette crise avec gravité, mais nous ne sommes pas des survivants après une crise d'amaigrissement. Nous avons l'ensemble de nos moyens matériels et humains qui sont disponibles. Et dès le mois de juin, nous aurons 100% de la capacité d'Air Corsica qui serait mise en oeuvre à l'équivalent de ce qui a été fait avant la crise."

La compagnie s'est ainsi donnée le même objectif en nombre de passagers pour la saison estivale de 2021 qu'en 2019, avant crise sanitaire. Et espère même faire gonfler son chiffre d'affaire, en incitant ses clients à voyager plus souvent grâce à ces nouveaux tarifs avantageux. 

"Nous allons mieux que beaucoup d'autres compagnies. Et nous avons bonne confiance pour la suite", glisse le président du directoire d'Air Corsica. Au sein de la compagnie, on espère désormais que lesinsulaires - et les autres - désireux de voyager à nouveau ne tardent pas à réserver leurs prochains billets.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports transports aériens économie