• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

DOSSIER - L'importation de poissons et crustacés en Corse

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Les poissons et crustacés consommés en Corse sont majoritairement importés du continent. La pêche locale ne peut satisfaire les demandes. Quel est le circuit de distribution ? Un exemple dans une entreprise de mareyage à Furiani.

Par France 3 Corse

Dans l'entreprise de mareyage située à Furiani, 80% des poissons et crustacés sont importés. Le turbo provient d'Espagne, le filet de cabillaud de Bretagne et le saumon de Norvège. Sur une année, ce sont 450 tonnes de marchandises qui arrivent du continent par camions frigorifiques. 

"Le choix des poissons, c'est le consommateur final qui le fait. Nous ne faisons que fournir à nos clients ce qu'ils nous demandent. Il y a une pêche locale relativement importante en Corse mais on y pêche pas tout donc nous sommes obligés d'importer" explique Jean Michel Trugiglio, gérant de la société de Mareyage. 

Une fois la marchandise débarquée, c'est la course contre la montre, de la prise de commandes jusqu'au conditionnement et au transport. La société de mareyage de Furiani livre de Bastia jusqu'à Porto-Vecchio en passant par le Cap Corse et la Balagne.

Le dossier de Fréderic Danesi et Pascal Alessandri :
Pêche et importation en Corse
Intervenants :
  • Jean Michel Trugiglio, gérant d'une société de Mareyage
  • Nicolas Vincenti, poissonnier
  • François Sanna, pêcheur à Campoloro

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus