Ecologie : que faire de son sapin de Noël ?

ILLUSTRATION / Les sapins de Noël ne sont pas pris dans les forêts mais cultivés spécialement pour être coupés / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME
ILLUSTRATION / Les sapins de Noël ne sont pas pris dans les forêts mais cultivés spécialement pour être coupés / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME

1 foyer sur 5, à Noël, arbore son sapin, décoré de guirlandes et de boules. Des millions d'arbres, dont il faut se débarrasser au mois de janvier. 
Des solutions existent, pour le faire en respectant l'environnement. 

Par Sébastien Bonifay

6,9 millions de sapins sont achetés chaque année. 
Et 5,8 millions d'entre eux sont naturels

Des sapins qui pourraient vivre jusqu'à 14 ans, mais qui ne sont destinés qu'à orner, durant quelques semaines, les salons familiaux. 
Et début janvier, il faut lui ôter ses décorations, balayer les aiguilles, le trimballer dehors et le faire entrer, tant bien que mal, dans la voiture. 

Pour s'en débarrasser. 
Mais s'en débarrasser comment ?

 
Montesoro, 29 décembre 2019 / © France 3 Corse ViaStella
Montesoro, 29 décembre 2019 / © France 3 Corse ViaStella


La question n'a jamais été simple. 

Mais durant des décennies, on ne s'embarrassait pas de précautions, et on abandonnait le sapin dans une benne à ordure, ou sur le trottoir. 
Aujourd'hui, c'est moins le cas. D'abord, parce que celles et ceux qui le font s'exposent à une amende de 150 euros.

87 % des sapins de Noël sont naturels

Mais également parce que les préoccupations environnementales ont le vent en poupe.
Et qu'ils sont nombreux désormais à vouloir respecter la nature, et à trouver au sapin une destination plus écologique. 

Certains, c'est plus facile en Corse quand dans le 13ème arrondissement de Paris, peuvent replanter leur sapin dans le jardin une fois les fêtes finies. A condition qu'il soit en pot. 

 
Recyclage des sapins
Intervenants - Nathalie Allegrini Responsable de la ferme pédagogique d'Aregno Equipe - Graziani Solange Bansard Daniel Ienco Joseph


Sur Internet, les idées pullulent, de la plus évidente à la plus inattendue : 
En faire du bois de chauffage, bien sûr, ou, après six mois de séchage, une bonne braise pour le barbecue, mais aussi utiliser les aiguilles pour freiner les mauvaises herbes au pied de vos plantes, ou pour des bains de pieds, en raison de leurs vertus antibactériennes !

Et puis il y a les initiatives individuelles, telles que celle de la ferme pédagogique d'Aregno, qui s'occupe de tout.
Il suffit d'aller déposer leurs sapins chez eux, et ils serviront de nourriture supplémentaire pour les chèvres.
 
Dans plusieurs villes de France, comme ici à Nancy, des points de collecte ont été mis en place / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine
Dans plusieurs villes de France, comme ici à Nancy, des points de collecte ont été mis en place / © Jean-François Didier. France 3 Lorraine


Alors bien sûr, même les militants écologistes les plus rigoureux auront du mal à faire l'impasse sur le sapin de Noël, lorsqu'arrive le mois de décembre...
Mais les solutions ne manquent pas pour le faire en culpabilisant moins. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus