Enquête sur les finances du "Petit Bar" : des avocats réclament l'annulation d'une partie de la procédure

Publié le
Écrit par A.A. avec M-A.R.
Des avocats de membres présumés de la bande dite du "Petit Bar" demandent l'annulation d'une partie de la procédure de l'enquête portant sur les finances de l'organisation criminelle.
Des avocats de membres présumés de la bande dite du "Petit Bar" demandent l'annulation d'une partie de la procédure de l'enquête portant sur les finances de l'organisation criminelle. © AFP

Des avocats de membres présumés de la bande dite du "Petit Bar" demandent l'annulation d'une partie de la procédure de l'enquête portant sur les finances de l'organisation criminelle. Dix personnes sont mises en examen dans ce dossier.

La chambre d'instruction de la cour d'appel d'Aix en Provence examine, ce lundi 8 novembre, les demandes des avocats de membres présumés de la bande dite du "Petit Bar" d'annuler certaines sonorisations dans l'enquête portant sur les finances de la bande criminelle.

Ainsi, entre 2017 et 2019, l'appartement parisien de Jacques Santoni, présenté comme le chef du "Petit Bar", aurait été sonorisé, d'après eux, en dehors du cadre légal puisque installé dans le cadre d'une autre enquête. Impossible donc, selon les avocats, d'utiliser ces enregistrements dans le dossier actuel.

10 personnes sont actuellement mises en examen dans l'enquête sur le volet financier de l'organisation criminelle. En tout, 48 millions d'euros d'investissements suspects sont étudiés par la Justice.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.