Cet article date de plus de 3 ans

Europe - La Sardaigne, les Iles Baléares et la Corse réclament la prise en compte de l’insularité

A l’occasion du sommet du G7 « transports», la Sardaigne, les Iles Baléares et la Corse ont signé une déclaration pour alerter la Commission Européenne sur les contraintes liées à l'insularité.

Cagliari, le 21 juin - Rencontre du Président du Conseil Exécutif de Corse avec la Présidente de la Communauté Autonome des Iles Baléares et le Président de la Région Autonome de la Sardaigne dans le cadre du sommet du G7 "transports".
Cagliari, le 21 juin - Rencontre du Président du Conseil Exécutif de Corse avec la Présidente de la Communauté Autonome des Iles Baléares et le Président de la Région Autonome de la Sardaigne dans le cadre du sommet du G7 "transports". © DR
Le Président du Conseil Exécutif de Corse, la Présidente de la Communauté Autonome des Iles Baléares et le Président de la Région Autonome de Sardaigne étaient le 21 juin à Cagliari dans le cadre du sommet du G7 « transports » qui portait sur l'impact social des infrastructures et les technologies de pointe pour les voitures et les routes.

Dans la continuité de la déclaration commune signée par les trois îles le 21 novembre dernier à Palma de Mallorca, les trois présidents ont fait état de mesures pour défendre le principe de continuité territoriale méditerranéenne et l'insertion d'une clause générale d'insularité dans toutes les politiques de l'Union Européenne.

Ils ont ainsi demandé à la Commission Européenne de revoir les critères de délimitation de l’espace de coopération limité aujourd’hui à 150 km des côtes. En supprimant ce critère, il sera possible d’inclure dans les programmes de coopération de la Corse, les Iles Baléares, avec lesquelles la Corse a conclu un accord de partenariat.

Ils ont également proposé de mettre à la disposition des régions insulaires un nouvel instrument financier afin d'encourager la promotion de la mobilité.

Enfin, la Corse a renouvelé l'idée d’un métro aérien destiné à relier les trois îles entre elles et leur continent respectif, selon le principe de la continuité territoriale existant actuellement entre la Corse et le continent.

Cette déclaration commune a été remise au ministre italien des Transports, Graziano Delrio.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
europe politique assemblée de corse