Fiches S : “il faut opérer un distingo, être raisonnable et rationnel” pour Femu a Corsica

© France 3 Corse
© France 3 Corse

Gilles Simeoni et Jean-Christophe Angelini, de la liste Femu a Corsica candidate aux élections territoriales, ont évoqué les mesures à prendre suite aux attentats de Paris. Pour le parti politique, il faut éviter les amalgames.

Par France 3 Corse

Les nationalistes de Femu a Corsica ont réagi sur les attentats de Paris et les mesures à prendre, lors de la présentation du programme de la liste jeudi. Ils demandent que les mesures de sécurité prises dans le cadre de l'état d'urgence soient assurées avec la même rigueur sur l'île que sur le continent. Le mouvement nationaliste veut aussi éviter tout amalgame et tout fantasme

"Aujourd'hui, à croire certains acteurs du débat public, il y aurait des milliers de fichés S, du prosélytisme à tous les coins de rues, ça n'est pas la réalité non plus. Il importe aujourd'hui d'opérer un distingo, d'être raisonnable et rationnel. C'est la raison pour laquelle nous voulons distinguer les choses. Dès l'instant qu'elles seront distinguées, il faudra opérer de manière stricte et sévère un certain nombre de mesures de surveillance et d'encadrement" explique Jean-Christophe Angelini, de Femu a Corsica.

Sur le même sujet

Les + Lus