Forte progression de l'épidémie de bronchiolite, la Corse passe à son tour en phase épidémique

Publié le
Écrit par Axelle Bouschon .

Dans son dernier bulletin hebdomadaire, Santé Publique France indique que l'épidémie de bronchiolite est "désormais étendue à toutes les régions métropolitaines avec le passage de la Corse en phase épidémique". 19 passages aux urgences ont été enregistrés sur la période du 24 au 30 octobre.

Un temps épargnée, la Corse est désormais concernée par l'épidémie de bronchiolite qui touche actuellement l'ensemble du territoire métropolitain. 

Dans son dernier bulletin publié jeudi 3 novembre, Santé Publique France indique ainsi une augmentation "très importante, rapide et précoce des indicateurs de surveillance de la bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans" dans le pays. 

Des cas de contamination de plus en plus nombreux qui se traduisent aussi par des passages aux urgences et des hospitalisations pour bronchiolite "très élevés et à des niveaux supérieurs à ceux observés aux pics épidémiques des trois saisons précédentes, et déjà équivalents à ceux du pic de la saison 2018-2019". 

19 passages aux urgences et 5 hospitalisations

Ainsi, en Corse, sur la semaine du 24 au 30 octobre, 19 consultations après d'SOS médecins pour bronchiolite ont été effectuées pour des enfants de moins de deux ans (13,6% du total des consultations pour cette tranche d'âge, et +11% par rapport à la semaine précédente).

Sur la même période, 19 passages aux urgences de nourrissons ont été enregistrés (soit 20,6% des motifs de consultation d'enfants de moins de deux ans), contre 5 la semaine précédente. 5 hospitalisations pour bronchiolite ont également été recensées, contre 2 la semaine précédente.

Qu'est-ce-que la bronchiolite ?

La bronchiolite n'est pas une maladie rare chez le nourrisson : chaque hiver, elle touche près de 30% des enfants de moins de deux ans. 

"Les virus responsables, très contagieux, se transmettent facilement d’une personne à une autre par la salive, la toux, les éternuements, et peuvent rester sur les mains et les objets (comme les jouets, les tétines, les doudous)", détaille l'Agence régionale de santé.

La bronchiolite se traduit par un épisode de gêne respiratoire, reconnaissable par une toux et une respiration rapide et sifflante. Les symptômes s'atténuent généralement au bout de quelques jours, et l'enfant guérit en 8 à 10 jours.

S'il s'agit d'une maladie bénigne, elle nécessite néanmoins une surveillance attentive du bébé atteint, voire, dans certains cas, son hospitalisation.

Comment prévenir la contamination ?

Plusieurs gestes simples existent pour limiter les risques de contamination, liste l'ARS :

  • En se lavant les mains pendant 30 secondes, avec de l’eau et du savon avant et après un change et avant tétée, câlins, biberon, repas, etc.
  • ou en utilisant une solution hydro-alcoolique s’il n’est pas possible de se laver les mains.
  • En ouvrant les fenêtres de la pièce où il dort au moins 10 minutes par jour pour aérer.
  • En évitant, quand cela est possible, d’emmener son enfant dans les endroits publics confinés (transports en commun, centres commerciaux, etc.) où il risquerait d’être en contact avec des personnes enrhumées.
  • En ne partageant pas les biberons, sucettes ou couverts non lavés.
  • En lavant régulièrement jouets et “doudous”.
  • En ne fumant pas à côté des bébés et des enfants.

Enfin, si l'on est soi-même enrhumé :

  • Se couvrir la bouche, quand on tousse ou éternue, avec le coude ou la manche.
  • Porter un masque quand on s’occupe de son bébé.
  • Éviter d’embrasser le bébé sur le visage et sur les mains.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité