• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les agriculteurs premiers impactés par l'incendie de Calenzana

Bilan de l'incendie 1300 héctares / © Emilie Arraudeau
Bilan de l'incendie 1300 héctares / © Emilie Arraudeau

Le feu de Calenzana est désormais fixé il est temps pour les sapeurs forestier d'operer et pour les éleveurs de compter les pertes.

Par Lionel Luciani

La mission des forestiers sapeurs : réaménager les pistes pour permettre aux colonnes de pompiers d'intervenir avec un maximum de sécurité. 
Pour les 140 personnels de secours présents sur le terrain, c'est un laborieux travail de fourmi qui commence dans des zones très difficile d'accès.

La première difficulté c'est la sécurité du personnel avant tout. À chaque fois c'est du coup par coup, on avance de fumeroles en fumeroles. Précise le pompier Olivier Tomasi, chef du centre d'Olmi-Cappella


Les premiers dégats se font ressentir et en particulier pour les agriculteurs et les éleveurs.
Noel Liccia, berger a protégé ses bêtes, mais une bonne partie des terres nourricières a brûlé. 

Il reste la parcelle ici de 28 héctares où ils vont pouvoir manger, après on fera livrer des camions de foin c'est la seule solution en attendant de monter en transumance.

 
L'heure de constater les dégats
Guerrini Jean-Francois Chef du service des forestiers sapeurs / Pompier Olivier Tomasi Chef de centre Olmi-Cappella / Noel Liccia Berger Equipe : Emilie Arraudeau / Marion Lompajeu


Reste à établir les causes de ce sinistre. Le maire de Calenzana qui a porté plainte ne doute pas de son origine criminelle. 
Criminelle ou accidentelle, c'est la brigade de recherches de la gendarmerie de Calvi qui devra le déterminer. Elle est chargée de l'enquête ouverte pour destruction volontaire par incendie

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus