• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Aleria : les enfants découvrent le mode de vie romain aux journées nationales de l’archéologie

© JCC / FTVIASTELLA
© JCC / FTVIASTELLA

Les journées nationales de l’archéologie se tiennent jusqu’au 15 juin sur l’ensemble de la France. En Corse, elles sont organisées sur le site antique d’Aleria. De nombreux ateliers, notamment dédiés aux enfants, et de conférences sont proposés. 

Par A.A / France 3 Corse ViaStella

Sur le site antique d’Aleria, des boucliers rouges sont dressés. Une légion romaine s’apprête à attaquer
 
© JCC / FTVIASTELLA
© JCC / FTVIASTELLA


Ce vendredi 14 juin, les soldats qui la composent sont des enfants. Ils participent à l’un des ateliers proposés dans le cadre des journées nationales de l’archéologie. « Aleria est la capitale archéologique de la Corse pour l’Antiquité. Avec la découverte des tombes étrusques récemment, tous les projecteurs sont fixés sur la ville. Aleria, c’est 60 années de recherches archéologiques, et maintenant grâce à l’archéologie préventive ces recherches prennent encore plus d’ampleur », se félicite Franck Leandri, directeur régional des affaires culturelles. 

 
 

« Apprendre le b.a.-ba de la démarche archéologique »


Ces journées ont nécessité plus de six mois de travail. Une association est d’ailleurs spécialement venue d’Arles. Ses membres, en costume d’époque, redonnent au site son cachet romain. « Il y a des ateliers de découverte ou encore de reconstitutions historiques dans lesquelles les enfants sont partie prenante », poursuit Franck Leandri. 
 

Ce matin, une quinzaine d'établissements scolaires a fait le déplacement jusqu’au site antique. « Les enfants sont subjugués, totalement passionnés », sourit la directrice du musée d’archéologie d’Aleria. 
 
© JCC / FTVIASTELLA
© JCC / FTVIASTELLA

Un atelier retient particulièrement l’attention des plus jeunes : le bac à fouilles. « Ici, on essaie d’apprendre aux enfants le b.a.-ba de la démarche archéologique. On leur montre les outils du quotidien : la truelle, la pelle, la balayette et on leur explique comment et pourquoi on va activer ces gestes pour découvrir les vestiges de nos ancêtres », indique Kewin Peche-Quilichini, archéologue à l’institut national de recherches archéologiques préventives.
 

Franck Leandri, directeur régional des affaires culturelles, décrit les récentes découvertes archéologiques corses


Les journées nationales de l’archéologie se poursuivent jusqu’au 15 juin. L’événement est gratuit et ouvert à tous. 


 

Sur le même sujet

Entretien avec Anna-Livia Donati, Santa di u Niolu

Les + Lus